LES BLOGS
08/03/2016 11h:51 CET | Actualisé 09/03/2017 06h:12 CET

Pourquoi autant de femmes tunisiennes sont-elles victimes d'agressions physiques et verbales?

En Tunisie énormément de femmes sont victimes d'agressions que ce soit verbales ou physiques, quand elles sortent de chez elles ou encore quand elles se promènent tranquillement dans la rue. Plus de 47% des femmes tunisiennes affirment avoir déjà été agressées physiquement ou verbalement.

En Tunisie énormément de femmes sont victimes d'agressions verbales ou physiques, quand elles sortent de chez elles ou encore quand elles se promènent tranquillement dans la rue.

Plus de 47% des femmes tunisiennes affirment avoir déjà été agressées physiquement ou verbalement.

"Pourquoi y en a-t-il autant ?"

Il existe deux formes d'agressions, les agressions verbales et les agressions physiques.

Yasmine, 16 ans en a était victime. Alors qu'elle se promenait tranquillement, elle remarque qu'un un groupe de jeunes la suit.

"Je me suis retournée et il y avait là, à moins d'un mètre de moi, un groupe de mecs. Sur le coup, étant donné que j'étais dans une rue où il y avait peu de monde, j'ai préféré directement changer de direction et rentrer chez moi !"

Ou encore la fois où Maha, 21 ans, alors qu'elle allait retrouver des amis en ville, se fait suivre par un homme qui lui pose beaucoup de questions. Par chance, elle rencontre un ami sur le chemin.

"Un homme n'arrêtait pas de me suivre, il était à côté de moi et il était très insistant, me posait beaucoup de questions."

Il existe d'autre cas, comme celui de Nina, 14 ans. Alors qu'elle fait de la natation, des hommes viennent la fixer elle et ses amies à travers la baie vitrée de la piscine municipale. Un sentiment de gêne s'empare d'elles.

"Plusieurs fois des groupes de jeunes ou encore des personnes plus âgées viennent et nous regardent à travers ces baies vitrées, ce qui est à chaque fois est très gênant et qui met mal à l'aise."

"Où peut-on se confier ?"

Une association a été créée pour que les femmes qui sont victimes de ces agressions puissent en parler:l'association s'appelle Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD).

Beaucoup de femmes peuvent trouver que ce n'est pas grave ou encore que c'est normal qu'elles soient encore agressées verbalement dans la rue. D'autres pourront croire que ce n'est pas "énorme". Cependant, d'après les témoignages, il faut comprendre que dans ces moment là, la peur monte et on s'imagine plein de choses. Ce n'est pas normal qu'une fille soit abordée comme ça dans la rue.

"Comment remédier à ces agressions ?"

Ces femmes ont aussi fait part de leurs solutions pour remédier à ces agressions. Elles sont beaucoup à donner les mêmes idées et avoir une idée claire des solutions qu'elles attendent.

"Il faudrait que ces agressions soient punies par la loi, que le nombre d'associations augmente pour les femmes en Tunisie. Et il faut juste ignorer ces gens et être au-dessus de ces remarques stupides qu'on peut nous faire."

La plupart des femmes en Tunisie sont victimes de ces agressions tous les jours. L'association la plus active pour le moment reste l'ATFD.

En réalité, c'est surtout les mentalités à changer qui mettra le plus de temps.

Dans le cadre de sa dernière année de collège,l'auteur de cette contribution Lina Ben Hammouda a effectué une semaine de stage à la rédaction du HuffPost Tunisie

Galerie photo Les femmes tunisiennes en chiffres Voyez les images
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.