MAROC
10/11/2018 18h:13 CET | Actualisé 10/11/2018 18h:21 CET

Pourquoi adopter le GMT+1? Le gouvernement révèle (enfin) l'étude derrière le nouvel horaire

On apprend que ce n’est pas la première fois que le Maroc se fixe au GMT+1.

Doucefleur via Getty Images

HORAIRE - On en sait un peu plus sur les raisons qui ont poussé le gouvernement à garder le GMT+1. Alors que Saad-Eddine El Othmani avait d’abord expliqué ce changement par un besoin de “stabilité”, le gouvernement révèle enfin l’étude qui a mené au maintien de l’heure d’été toute l’année. Le ministère de la Fonction publique et la Réforme de l’administration publique a publié, samedi, le résumé de l’étude concernant le changement d’heure légale au Maroc.

Selon cette étude effectuée par le cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC), on apprend que ce n’est pas la première fois que le Maroc se fixe au GMT+1. Le royaume avait en effet adopté l’heure d’été pendant toute l’année en 1940, 1945, 1946, 1984 et 1985.

L’étude démontre par ailleurs que 77% des Marocains interrogés confirment que le fait de changer l’horloge légale leur cause des troubles du sommeil pendant les premiers jours qui suivent chaque changement. Plus de 70% d’entre eux rapportent une perte de sommeil d’une heure à deux heures à cause des changements d’heure, en particulier pendant la première semaine après chaque changement. De plus, 25% des répondants confirment profiter de l’heure supplémentaire pendant l’été pour leurs activités culturelles et récréatives.

Près de 54% des personnes interrogées estiment que leur niveau de concentration est affecté négativement au cours des premiers jours de chaque changement d'heure.

En rappelant que le changement d’heure au Maroc avait eu lieu jusque-là 4 fois par an, l’étude a indiqué que plusieurs médecins et professionnels de la santé soulignent les risques potentiels de ce changement fréquent qui perturbe l’horloge biologique des Marocains et pourraient donc provoquer des troubles hormonaux.

L’étude a également dénoncé le manque de productivité lié au changement d’heure. Près de 54% des personnes interrogées estiment que leur niveau de concentration est affecté négativement au cours des premiers jours de chaque changement. De plus, 80% des parents ont relevé un impact négatif du changement d’heure sur l’éducation de leurs enfants qui sont moins concentrés à l’école le matin et arrivent plus en retard juste après le changement d’heure.

Par ailleurs, l’heure d’été, qui retarde le lever du soleil, réduit le sentiment de sécurité le matin chez 56% des Marocains surtout pendant les mois de mars de d’octobre, selon l’étude. 

L’étude a donc conclu que l’adoption de l’heure d’été pendant toute l’année était plus bénéfique pour plusieurs raisons. Selon PwC, le GMT+1 fournit notamment une heure de soleil supplémentaire qui peut être investie dans des différentes activités, permet de faire des économies en consommation d’énergie et réduit donc les émissions de dioxyde de carbone, et se révèle être plus convenable à certains secteurs comme le transport et les opérations d’offshoring.

PwC souligne cependant les inconvénients de cette heure, notamment l’adaptation aux horaires scolaires, le manque de sentiment de sécurité parmi les citoyens le matin pendant l’hiver, l’augmentation en consommation d’électricité pendant la même période, et enfin les investissements supplémentaires nécessaires pour prendre des mesures d’accompagnement relatifs à l’éclairage public, à la sécurité et aux transports.