ALGÉRIE
23/10/2018 10h:03 CET | Actualisé 23/10/2018 10h:05 CET

Pour un ministre saoudien, un meurtre comme celui de Khashoggi ne doit "plus se reproduire"

Reuters

Des mesures vont être mises en place pour qu’un meurtre comme celui du journaliste Jamal Khashoggi “ne puisse plus se reproduire”, a affirmé mardi le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir, promettant également une enquête “approfondie et complète”.

Le responsable a exprimé l’engagement de Ryad à ce “qu’un mécanisme et des procédures soient mises en place pour s’assurer que quelque chose comme ça ne puisse plus jamais se reproduire”, à l’issue d’une rencontre avec son homologue indonésien à Jakarta. 

La disparition le 2 octobre du journaliste critique du régime saoudien est devenue une affaire d’envergure internationale.

Les Turcs avaient rapidement mis à mal la thèse officielle de l’Arabie saoudite, selon laquelle M. Khashoggi était ressorti du consulat, et ont distillé via la presse des détails de son meurtre présumé.

Ryad a envoyé une équipe pour enquêter sur ce qui s’est passé dans le consulat d’Istanbul et a aussi ouvert une enquête en Arabie saoudite il y a dix jours, a rappelé le ministre saoudien qui a eu un long entretien avec le président indonésien Joko Widodo dimanche. 

“Cette enquête a découvert des divergeances entre ce qui a été rapporté et ce qui s’est passé et en conséquence 18 personnes ont été interpellées pour être interrogées et six responsable gouvernementaux ont été démis de leurs fonctions”, a indiqué le ministre.

Le parquet “a publié un communiqué à cet effet” qui “est le premier d’un long processus”, a-t-il ajouté.

Il a assuré le président indonésien de l’engagement des dirigeants saoudiens ”à faire en sorte que l’enquête soit approfondie et complète, que la vérité soit révélée et que les responsables répondent de leurs actes”.

L’Arabie saoudite a admis samedi, 17 jours après la disparition de Jamal Khashoggi, que le journaliste saoudien avait été tué à l’intérieur du consulat du royaume à Istanbul mais n’a pas révélé d’informations permettant de localiser son corps.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé qu’il allait révéler mardi “toute la “vérité” sur le meurtre du journaliste saoudien. 

Loading...