MAROC
01/10/2018 11h:57 CET | Actualisé 01/10/2018 12h:03 CET

Pour son retour, le FIFM s'offre la présence à Marrakech de Robert De Niro

Le festival rendra hommage à cette légende vivante du cinéma.

Mario Anzuoni / Reuters

CINÉMA - C’est un retour de haute voltige que s’offre le FIFM après une année d’absence. Après l’annonce du réalisateur James Gray, comme président du jury, c’est au tour de Robert De Niro, monstre sacré du grand écran, de confirmer sa participation à la 17ème édition du Festival International du Film de Marrakech (FIFM), qui se tiendra du 30 novembre au 8 décembre prochain. Le festival décernera l’Étoile d’or à l’acteur de légende en hommage à sa prodigieuse carrière.

“Même si je me suis rendu à Marrakech à de nombreuses reprises, je sens que je m’apprête à voir un autre visage de la ville. Un visage que j’ai toujours voulu découvrir. Je suis très reconnaissant pour cette invitation et j’ai hâte de prendre part à ce grand festival”, déclare Robert De Niro.

Brigitte Lacombe

Considéré comme l’un des plus grands acteurs de l’histoire du cinéma, Robert De Niro a collaboré avec les réalisateurs les plus en vue de la planète, de Francis Ford Coppola, président du jury du FIFM en 2015, à Martin Scorsese, en passant par Brian de Palma, Elia Kazan, Sergio Leone, Bernardo Bertolucci, Michael Cimino ou encore Quentin Tarantino.

Robert De Niro enchaîne les succès et les récompenses depuis ses débuts, à la fin des années 60. Nombre de ses films deviennent rapidement cultes. En 1974, il remporte l’Oscar du meilleur second rôle pour son interprétation remarquable du jeune Vito Corleone dans “Le Parrain II”, sous la direction de Francis Ford Coppola. “Taxi driver” de Martin Scorsese (Palme d’or 1976) l’installe définitivement dans la cour des grands et lui permet d’obtenir une nouvelle nomination aux Oscars. C’est de nouveau le cas en 1979 avec “Voyage au bout de l’enfer” de Michael Cimino. En 1981, il obtient un nouvel Oscar et un Golden Globe pour son interprétation habitée du champion de boxe Jake La Motta dans “Raging Bull”, de Martin Scorsese. 

Au début des années 80 et à moins de 40 ans, l’acteur d’origine italienne est déjà reconnu comme l’un des plus grands acteurs au monde. Aujourd’hui, l’acteur de 75 ans au charisme hors du commun est considéré comme une légende vivante du cinéma international.

De Niro s’illustre également dans des films d’auteurs comme “Il était une fois en Amérique” de Sergio Leone, “Mission” de Roland Joffé (Palme d’or 1986), “Les incorruptibles” de Brian de Palma, “Jackie Brown” de Quentin Tarantino ou encore “Happiness therapy” de David O. Russell. L’acteur brille également dans de grands films populaires tels que “Midnight run” de Martin Brest, “Mafia Blues” de Harold Ramis, ou la trilogie “Mon beau-père et moi”.

Acteur mais aussi réalisateur et producteur, Robert De Niro est à la tête de Tribeca Productions et l’un des fondateurs du Tribeca Film Festival de New York. La société américaine produit le premier film de De Niro en tant que réalisateur, “Il était une fois dans le Bronx” (1994), ainsi que son film suivant, “Raisons d’État” avec Matt Damon et Angelina Jolie (2007). 

Dernière réalisation de l’acteur de 75 ans, le film “The Irishman” de Martin Scorsese, dont la sortie est prévue pour 2019, rassemblera Robert De Niro, Al Pacino, Jesse Plemons et Anna Paquin, pour ce qui promet d’être un grand moment de cinéma. Président du jury du Festival de Cannes en 2011, la présence de Robert De Niro à Marrakech témoigne de l’estime et de la confiance qu’il porte au royaume et au FIFM. La venue attendue de l’acteur au sourire en coin et au style inimitable va faire frétiller d’impatience les cinéphiles.