TUNISIE
11/06/2019 15h:25 CET

Pour son nouveau parfum, Azzaro craque pour la fleur d'oranger de la Tunisie

La plupart des parfumeurs en raffolent, et ce n'est pas pour rien. La Tunisie est le premier producteur de bigaradier...

Nicolas Fauqué via Getty Images

La célèbre maison italienne Azzaro a sélectionné la fleur d’oranger comme pièce maîtresse de son nouveau Parfum Wanted Girl.

Avec sa touche accordant fraîcheur et sensualité, elle promet une “fleur d’artifices”, qu’elle décrit comme  “explosive, tentatrice et gourmande... mais jamais trop sucrée”. Une effluve pétillante qui éveille, certes, les sens et suscite les émotions. 

Et c’est en Tunisie que la fameuse marque italienne est allée pour dénicher la perle rare et embellir sa marque. “C’est là qu’elle est récoltée puis transformée en néroli, une précieuse huile essentielle”, explique Dominique Ropion, maître parfumeur pour IFF – LMR et créateur de Wanted Girl d’Azzaro, au Parisien.

Pas étonnant lorsque l’on sait que la Tunisie est le premier producteur de bigaradier avec son climat, favorable à la floraison. “Grâce à son climat semi-aride, les productions sont d’une grande qualité” précise-t-il.

Selon lui, “il faut 1 tonne de fleurs pour extraire 1 kg de néroli”. Dans son article, le Parisien retrace l’évolution de cette fleur depuis sa récolte en Tunisie jusqu’au sa transformation en parfum à Grasse, en Provence, capitale mondiale du parfum.

Nicolas Fauqué via Getty Images

 

La cueillette des fleurs est effectuée sur trois à quatre semaines, entre avril et mai, en fonction des conditions météorologiques précise Le Parisien.

Après la récolte viennent la collecte, la distillation (un procédé utilisé depuis l’antiquité), l’extraction... Un travail très méticuleux où chaque geste est minutieusement précieux. C’est un héritage ancien qui date depuis le 18 ème siècle, indique Elle dans un article publié le 16 mai 2019.

“Relaxante, cette fleur apaise les douleurs, les migraines, le stress et la fièvre. L’eau de fleur d’oranger était d’ailleurs la favorite de Louis XIV qui avait exigé qu’elle soit plantée dans les jardins de Versailles. En arabe, on l’appelle ‘Zhar’, signifiant également la ‘bonne chance’ ” rapporte la source.  

Nicolas Fauqué via Getty Images

Azzaro n’est pas la seule marque à craquer pour la fleur d’oranger tunisienne. La plupart des parfumeurs se sont tournés vers la Tunisie à la conquête de ce composant précieux. Seul Chanel a continué à s’approvisionner sur la Côte d’Azur, précise 20 minutes

D’après Voici, “seul le bigaradier, arbuste principalement cultivé en Tunisie, dans la région de Nabeul, est prisé pour ses fleurs et autres sommités végétales. Les autres orangers ne le sont que pour leur écorce”. 

Il est à noter que le fondateur de la marque Azzaro, Lorris Azzaro, est né en 1933 à Tunis et mort en 2003 à Paris. De parents siciliens, il a passé toutes son enfance en Tunisie. Il a, par ailleurs, enseigné l’italien dans plusieurs collèges tunisiens avant de s’installer en 1962 à Paris. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.