TUNISIE
23/09/2019 10h:24 CET

Pour Rached Ghannouchi, le premier tour de la présidentielle montre la "fin de la gauche et des RCDistes"

...alors que son parti a perdu près de 4/5ème de son électorat depuis 2011.

FETHI BELAID via Getty Images

Selon le président d’Ennahdha, le premier tour de l’élection présidentielle a démontré que c’est la fin de l’hégémonie des parties de gauche et Rcidistes sur la scène politique tunisienne. 

“Les organisations de gauche et Rcdistes, ceux qui portent le projet du RCD (...) qui ont essayé d’éradiquer le mouvement d’Ennahdha, le peuple n’en veut plus” a décrit Rached Ghannouchi à Mosaïque Fm, dimanche en marge d’une visite à Gabès.

Selon lui d’autres partis sont arrivés lors de ces élections “notamment le camp révolutionnaire”: “Les élections de 2014 ont donné la victoire au camp anti-révolutionnaire, celles de 2019 l’ont donné aux forces révolutionnaires” a-t-il indiqué.

Lors du premier tour de l’élection présidentielle, le parti Ennahdha à travers son candidat Abdelfattah Mourou est arrivé 3ème des élections récoltant près de 430.000 voix, soit plus de 5 fois moins que lors des élections de l’Assemblée constituante en 2011.

Bien que le parti se déclare satisfait des résultats, en interne le parti semble vivre une période difficile. En effet, plusieurs voix reprochent le choix de Rached Ghannouchi d’avoir opté pour Abdelfattah Mourou en tant que candidat à la présidentielle. Certains dirigeants, lorgnant la présidence d’Ennahdha se sont même opposés en interne ) celui-ci , qui quittera -à moins d’un changement des statuts- sa fonction à l’issue du prochain congrès du parti. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.