MAROC
13/03/2019 10h:23 CET | Actualisé 14/03/2019 10h:40 CET

Pour l'émission de téléréalité "Les Anges", le designer Yassine Morabite signe une collection d'inspiration amazighe

Terrasse marrakchi, tapis berbères en boucharouite, palmiers et ciel bleu... Le décor est planté.

MODE -  Après le rappeur marocain Don Bigg avec lequel il collabore pour la chanson “Psycho Wrecking”, et la chanteuse américaine KatDeluna, l’illustrateur et designer marocain Yassine Morabite est invité à collaborer avec l’émission de téléréalité “Les Anges” pour sa 11ème saison, dont la première partie, intitulée “En route pour l’aventure!”, se déroule à Marrakech.

En effet, après Miami, Los Angeles, Hawaï et Rio, l’équipe de l’émission a pris la direction de la ville ocre en novembre dernier, pour le tournage. Diffusée depuis le 4 février dernier sur NRJ 12, l’émission a notamment vu la participation de certaines personnalités marocaines, dont l’animatrice, mannequin et styliste Leila Haddioui.

Kamal Ait
Céline Morel, participante de l'émission "Les Anges".

À 33 ans, celui qui se définit comme “un artiste autodidacte, libre d’esprit”, nous raconte avoir été contacté par l’équipe de NRJ 12, pour un shooting à Marrakech à l’occasion du tournage de l’émission “Les Anges 11”. Le créateur a choisi d’habiller Céline Morel, une participante suisse, née de mère marocaine.

“Pour moi, c’était un challenge. Je me suis dit que si je devais collaborer avec une émission française de téléréalité, je devais le faire par le biais de créations portant un cachet typiquement marocain”, souligne le styliste.

L’artiste décide de mettre de côté sa collection capsule “Do You Remember”, mettant en vedette des héros de Manga qui ont marqué son enfance, comme Goldorak, “Captain Majid” (version arabe d’“Olive et Tom”), pour miser sur des pièces emblématiques des collections “Amazigh Power” et “No signal”, aux influences purement marocaines.

Kamal Ait

Terrasse marrakchi, tapis berbères en boucharouite, palmiers et ciel bleu... Le décor est planté. Le belle brune prend ainsi la pose aux côtés de deux mannequins marocains, Salma Karroumi et Samir Najmi, devant l’objectif du photographe Kamal Aït.

Utlime détail, le styliste a opté pour des bijoux ethniques, réalisés à la main de manière artisanale par des mâalems berbères, de la marque marocaine Yelli Jewels.

À travers cette collection j'ai voulu exploiter le patrimoine berbère de la manière la plus efficace possible".

“Il s’agit de pièces pensées dans la continuité de la collection ‘Amazigh Power’. J’ai choisi d’habiller Céline et les mannequins qui l’accompagnent de bombers, boléros et accessoires de têtes dans de nouvelles teintes. Le tout dans des matériaux inspirés de la culture amazigh, comme le tissus de tapis ornés de sequins”. 

Kamal Aït

Les pièces n’ont pas été pensée que pour l’émission, puisque les fans pourront les shopper auprès du designer, ou à la boutique du Riad El Fenn.