ALGÉRIE
19/10/2019 10h:51 CET

Pour le comité algérien de soutien aux Sahraouis, Amar Saadani est un “aventurier sans conscience, ni scrupules”

Getty Editorial
Amar Saadani Chief Of FLN in Algiers, on December 8, 2015. (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto) (Photo by NurPhoto/NurPhoto via Getty Images)

Amar Saadani n’est qu’un “aventurier sans conscience” , “sans scrupules”,  “un chien de garde”, un “individu politiquement ignare”. Le comité algérien de solidarité avec le peuple Sahraoui (CNASPS), bien que “peu surpris”, n’a pas suffisamment de mots pour dénoncer la sortie de l’ancien secrétaire général du FLN et ex-président de l’APN, à propos du Sahara Occidental. 

Dans un entretien accordé à TSA, Amar Saadani, a déclaré que le “e Sahara est marocain et rien d’autre. Il a été enlevé au Maroc au congrès de Berlin.”

Le CNASPS  qui qualifie Saadani “d’infiltré dans les rouages  de l’Etat et du FLN (...) à la faveur de calculs erronés de certains, et de complaisances irresponsable d’autres tenants du pouvoir” rappelle qu’il est le seul président d’APN à ne pas recevoir “son homologue sahraoui”.

Ses positions sur la question du Sahara Occidental, “diamétralement opposées à la position officielle de l’Algérie” reflètent le fait qu’il s’agit d’un individu “politiquement ignare” au point de se permettre des affirmations “juridiques complètement inexactes et non conformes avec l’avis de la CIJ (Cour international de justice) de 1976 ainsi que les arrêts de la CJUE ( Cour de justice de l’Union européenne) de 2016 et 2018…”