MAROC
24/06/2019 11h:00 CET

Pour Hervé Renard, le match contre la Namibie a été "très difficile"

Les Lions de l'Atlas reprennent le chemin de l'entrainement pour préparer la rencontre face au géant ivoirien, vendredi 28 juin.

FRMF.ma

CAN 2019 - Les Lions de l’Atlas ont remporté de justesse, dimanche, leur premier match de qualification en Coupe d’Afrique des nations face à la Namibie, grâce à un but contre son camp de Keimuine à la 89e minute du match. Une rencontre “très difficile” pour Hervé Renard qui reconnait que le plus important a été réalisé.

Si la Namibie est l’équipe la plus faible du groupe D, qui comprend également la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud, elle est parvenue, hier, à éprouver le Onze marocain qui n’a que difficilement percé la défense adverse. “La combativité des joueurs namibiens, qui ont des qualités dignes de respect, a surpris les Lions de l’Atlas”, a reconnu le sélectionneur national en conférence post match. La première rencontre de toute compétition est généralement difficile mais l’essentiel est d’empocher les trois points de la victoire, s’est-il réjoui.

“Le retranchement en défense de l’adversaire ainsi que le bon niveau de ses joueurs ont compliqué notre tâche mais nous avons pu marquer et c’est ça l’important”, a poursuivi Hervé Renard, soulignant que “le but contre son camp fait partie du jeu et c’est ce qui était arrivé avec le Maroc lors du Mondial russe”.

Selon lui, la température a eu aussi un impact négatif sur la condition physique des joueurs, qui ne se sont pas vu accorder une pause hydratation, comme c’était le cas samedi lors du match Ouganda-RDC, suite aux recommandations de la Confédération africaine de football. Lors des rencontres de cette CAN, les matchs seront interrompus aux 30ème et 75ème minutes de jeu afin de permettre aux arbitres et aux joueurs de s’hydrater.

Si la défense namibienne a mis à mal l’équipe marocaine, Hervé Renard a toutefois remercié les joueurs pour leur pugnacité, notamment Boufal qui”a apporté de la fraîcheur à l’équipe nationale avec ses débordements”. “En Coupe d’Afrique des Nations, il est nécessaire de disposer d’alternatives fortes et multiples et nous avons opéré beaucoup de changements en raison de la fatigue et de la température élevée” a ajouté l’entraîneur qui estime que l’entrée en jeu de Boutaieb, Boufal et Ahmadi a donné un nouveau souffle au groupe.  

Quant à l’attaque, Hervé Renard s’est gardé d’évaluer le rendement offensif des Nationaux, assurant: “J’ai 23 joueurs et nous formons une seule équipe. Nous devons préserver l’esprit de groupe”.

Après ce premier match gagné in extremis, les Lions de l’Atlas reprennent le chemin de l’entraînement, au camp d’Haras Al Houdoud, avant la grande rencontre contre la Côte d’Ivoire, prévue vendredi 28 juin prochain.