TUNISIE
05/07/2018 16h:12 CET

Pour Ennahdha, le rapport de la Colibe menace la structure de la famille

Ennahdha prend position.

Anadolu Agency via Getty Images

Après environ un mois de la publication du rapport de la Commission des libertés individuelles et de l’égalité, le parti Ennahdha a communiqué  sa position officielle concernant les propositions émises dans ce rapport. 

Pour Ennahdha, la Tunisie est un État civil avec un peuple musulman “d’où la nécessité de rechercher d’une approche mixant les libertés individuelles et l’égalité inscrites dans la Constitution et le respect à l’identité arabo-musulmane de notre peuple”, a affirmé Ennahdha. 

Bien qu’affirmant son attachement aux principes relatifs à l’égalité et aux libertés, le parti -qui revendique ses références à la religion musulmane-, affirme que le rapport de la Colibe “menace la structure de la famille et l’unité de la société” à travers certaines questions -sans spécifier lesquelles-. 

Ennahdha agite la menace d’une désunion de la société autour de ce rapport, en évoquant le contexte économique et social difficile du pays. 

Cette position officielle d’Ennahdha a été confirmée par la députée du parti Yamina Zoghlami sur les ondes de Shems Fm. Pour elle, le rapport nécessite des discussions, mais la députée soulève tout de même qu’il y a des éléments indiscutables. La député évoque ceux en rapport avec la famille et insiste sur la référence à l’islam dans la Constitution mais refuse d’entrer dans les détails des propositions, en affirmant que son parti a constitué une commission chargée d’étudier le rapport. (vidéo ci-dessous) 

 

À la question sur la phrase chargée de connotations religieuses d’un autre membre du parti, Abdelakrim Harouni, qui a déclaré qu’Ennahdha “ne vas marchander entre le Halal (ce qui est permis) ou le Haram (ce qui est interdit)”, la députée Yamina Zoghlami a rétorqué que son parti n’est pas un parti religieux mais un parti civil et politique. 

Tout en appelant les Oulémas de la Zitouna à exprimer leur avis sur le rapport, elle dit refuser l’“extrémisme” de ceux qui s’attaquent violemment aux membres de la Colibe et de ceux qui “dénigrent” les opposants au rapport. 

À noter que dans le même le communiqué, le parti Ennahdha s’est félicité de l’élection de Souad Abdelrahim à la tête de la mairie de Tunis et sa satisfaction quant aux résultats des élections municipales.  

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.