07/05/2018 12h:48 CET | Actualisé 07/05/2018 12h:48 CET

Plus de 80% des travailleurs de la région MENA se sentent "plus productifs" pendant ramadan (SONDAGE)

Un mois également propice à la recherche d’emploi.

Petar Chernaev via Getty Images

RAMADAN - Le mois de ramadan favoriserait-il la productivité au travail? C’est en tout cas ce qu’affirment plus de 80% des personnes interrogées dans le cadre d’un sondage effectué par le site d’emplois Bayt.com, qui couvre toute la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA).

81,7% des professionnels de la région “se sentent plus productifs” pendant ramadan, selon le sondage publié dimanche 6 mai, alors que 14,8% des personnes interrogées estiment que leur productivité “ne change pas pendant ramadan” et 3,5% déclarent qu’elles deviennent “moins productives”.

L’enquête a été menée du 3 mars au 11 avril 2018 auprès de 9.149 personnes aux Emirats arabes unis, au Bahreïn, en Algérie, en Egypte, en Irak, en Jordanie, au Koweït, au Liban, en Libye, au Maroc, à Oman, en Tunisie, au Qatar, en Arabie saoudite et au Yémen.

JohnnyGreig via Getty Images

Une charge de travail qui augmente pour plus de la moitié des sondés

61,4% des sondés de la région MENA reconnaissent que leur charge de travail augmente pendant le mois sacré, mais cela peut être dû au fait que les heures de travail diminuent, comme l’indique la majorité (89,4%) des répondants.

21,7% des personnes interrogées ont déclaré que leur charge de travail reste la même pendant ramadan, tandis que 16,9% des personnes interrogées ont déclaré que leur charge de travail diminuait.

Dans la région, la majorité des répondants (87,7%) sont satisfaits de leurs heures de travail pendant le mois du jeûne, 81,9% disent être “très satisfaits”. 4,7% des répondants sont “neutres” à cet égard, tandis que 7,6% déclarent être “plutôt insatisfaits” ou “très insatisfaits”.

PeopleImages via Getty Images

Un mois propice à la recherche d’emploi

Le mois de ramadan serait également propice à la recherche d’emploi. Selon le sondage, plus de 9 demandeurs d’emploi sur 10 prévoient de prendre plus de temps pour trouver un emploi pendant ramadan. Ceci est corrélé au fait que plus des deux tiers (68,6%) des répondants de la région MENA estiment que davantage d’entreprises embauchent durant ce mois.

Selon Bayt.com, les activités d’embauche en ligne ne ralentissent pas pendant le mois sacré. Durant le mois de ramadan 2017, le site a en effet connu l’un des mois les plus actifs en termes d’annonces d’emploi, avec plus de 12.000 emplois en mai 2017 et plus de 15.000 en juin 2017.

“Ramadan est un mois formidable pour les professionnels de la région MENA”, estime Suhail Masri, vice-président de la section “Employer Solutions” chez Bayt.com. “Non seulement ils réfléchissent à leur vie personnelle, spirituelle et professionnelle, mais ils deviennent aussi plus concentrés et productifs”, ajoute-t-il. “En fait, de nombreuses entreprises embauchent pendant ramadan et de nombreux professionnels trouvent que ramadan est le meilleur moment pour mettre leurs plans de carrière en action”.

Ainsi, la majorité des répondants (88,4%) sont d’accord avec l’affirmation selon laquelle ramadan est “un bon moment pour réfléchir sur leurs objectifs personnels et professionnels”, 6,7% sont neutres sur cette affirmation et 4,9% ne sont pas d’accord.

damircudic via Getty Images

Les relations au travail s’améliorent pour 9 sondés sur 10

Si plus des deux tiers des personnes interrogées estiment que le fait de “se réunir avec des amis et la famille” est leur aspect préféré du mois sacré, plus de la moitié (54,6%) profitent de ce temps pour prendre plus de jours de vacances pendant cette période. 

En outre, près de 9 sondés sur 10 (89,6%) estiment que ramadan améliore leurs relations au travail, contre 4,4% qui affirment le contraire et 6% qui restent neutres vis-à-vis de cette affirmation.

Enfin, 91,4% des personnes interrogées déclarent que leur entreprise devient plus charitable pendant le mois sacré et 91,1% reconnaissent que leur entreprise augmente les activités sociales et d’équipe pendant ramadan.

Thomas Barwick via Getty Images