MAROC
27/06/2018 18h:04 CET

Plus de 70 artistes se mobilisent pour le droit de soutenir ouvertement la Palestine

Après une polémique sur la déprogrammation d'un groupe dans un festival allemand.

FADEL SENNA via Getty Images
L'acteur américain Viggo Mortensen, ici au Festival international du film de Marrakech le 7 décembre 2014, fait partie des 79 signataires de la lettre ouverte pour le droit des artistes de s'exprimer en faveur de la Palestine.

LETTRE OUVERTE - Plus de 70 artistes, parmi lesquels la chanteuse Patti Smith, le groupe Massive Attack, le réalisateur Ken Loach, le musicien Roger Waters ou encore l’acteur Viggo Mortensen, ont signé une lettre ouverte appelant à la liberté d’expression au sujet de la Palestine.

Ce texte, publié dans le quotidien britannique The Guardian mardi 26 juin, fait suite à la polémique autour de la venue du groupe de hip hop Young Fathers. D’abord invité au festival artistique Ruhrtriennale organisé à Bochum en Allemagne (ouest), il avait été déprogrammé puis finalement réinvité.

L’organisation avait demandé au groupe de prendre ses distances avec le mouvement mondial de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) contre Israël et en faveur des droits des Palestiniens, ce que les Young Fathers ont refusé.

 “Les Young Fathers affirment leur soutien aux droits des Palestiniens malgré l’annulation de leur concert au festival Ruhrtrienalle”

Une “forme alarmante de censure”

“Le groupe a refusé et a réaffirmé son soutien aux principes des droits de l’homme. Maintenant, 79 artistes, écrivains et producteurs de tous les domaines des arts au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne et ailleurs, ainsi que des personnalités comme Desmond Tutu, Naomi Klein, Noam Chomsky et Angela Davis, parlent de ce qu’ils qualifient de forme alarmante de censure, ‘blacklisting’ et répression”, indique le collectif Artists for Palestine UK sur son site.

“Confondre des mesures non-violentes prises pour mettre fin à l’occupation illégale d’Israël et aux violations des droits de l’homme avec le racisme anti-juif est faux et dangereux. Cela entrave le droit des Palestiniens de manifester pacifiquement et sape la lutte contre l’antisémitisme”, estiment-ils.

“Bien que nous puissions avoir des points de vue divers sur le mouvement BDS, nous sommes unis pour considérer qu’il s’agit d’un exercice légal de la liberté d’expression. Les boycotts ancrés dans les droits humains universels et visant à rendre justice aux communautés marginalisées et opprimées sont une tactique légitime non-violente”, ajoutent les signataires.

 “Patti Smith, Massive Attack, Viggo Mortensen parmi les plus de 70 artistes demandant la liberté d’expression au sujet de la Palestine” 

Rétropédalage du festival

La décision du festival allemand prise le 12 juin d’annuler le concert du groupe écossais originaire d’Edimbourg avait suscité un tollé international. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes et organisations de soutien aux droits des Palestiniens avaient exprimé leur solidarité avec les Young Fathers à travers le hashtag #SupportYoungFathers, poussant l’organisation du festival à reprogrammer le groupe, qui doit jouer le 18 août prochain.

“Je souhaite pouvoir inviter un groupe comme les Young Fathers pour leur musique et leurs paroles bien que je rejette totalement la stratégie de boycott du BDS”, avait indiqué le 21 juin dans un communiqué la directrice artistique du festival, Stefanie Carp.

“En tant qu’Allemande, il est, bien sûr, difficile pour moi d’être liée à un mouvement qui boycotte Israël, mais j’ai invité les Young Fathers et non le BDS. Dans de nombreux entretiens, les Young Fathers ont affirmé qu’ils rejettent l’antisémitisme sous quelque forme que ce soit”, a-t-elle ajouté.

“Suite à de nombreuses discussions et réflexions au cours des derniers jours, je voudrais corriger mon approche: je souhaite de nouveau inviter les Young Fathers (...) bien que je ne partage pas leur attitude vis-à-vis du BDS. (...) Je dois défendre la liberté des arts et, en aucun cas, même indirectement, ne souhaite exercer la censure”, a-t-elle assuré.