MAROC
28/12/2018 10h:27 CET

Plus de 600 migrants ont été sauvés en Méditerranée ce 27 décembre

Les sauvetages ont eu lieu du côté marocain et espagnol.

Agencia EFE
La Croix Rouge est venue assister l'arrivée de certains migrants.

MIGRATION - Ce 27 décembre, la Méditerranée a de nouveau connu un départ massif de candidats à l’immigration. Plus de 600 personnes ont été secourues dans les eaux qui séparent le Maroc et l’Espagne.

Durant la nuit du 26 au 27 décembre, 139 migrants ont été sauvés par le Salvamento Marítimo espagnol dans les environs de l’île d’Alborán. Parmi eux, 92 migrants d’origine subsaharienne comptant 12 femmes et au moins 9 enfants, ont été transportés au port de Motril. La Croix Rouge est venue assister leur arrivée et leur donner couvertures et nourriture, rapporte EFE. Les autres ont été transférés dans un port qui restait encore à déterminer au moment où l’agence de presse a donné l’information.

Dans l’après-midi, le Salvamento Marítimo, aidé par le service maritime de la Guardia Civil, “a secouru 147 personnes qui voyageaient dans trois bateaux dans les eaux de la mer d’Alboran”, rapporte l’agence de presse espagnole. “Selon des sources de sauvetage maritime, le dispositif de sauvetage a été déclenché au début de l’après-midi après l’alerte d’une ONG qui avait prévenu du départ de plusieurs bateaux pneumatiques depuis la côte marocaine”.

Agencia EFE
139 migrants ont été sauvés par le Salvamento Marítimo espagnol durant la nuit et 147 l'après-midi.

Du côté du Maroc, la Marine Royale a également secouru des candidats à la migration. 367 personnes, à majorité d’origine subsaharienne ont été sauvées, rapporte l’AFP, informée de source militaire. “Les migrants étaient à bord de plusieurs embarcations de fortune en difficulté, ajoute la même source, précisant qu’ils ont ont tous été ramenés sains et saufs par les unités de la Marine Royale aux ports les plus proches”, ajoute l’agence de presse.

769 personnes ont perdu la vie en tentant de rejoindre l’Espagne en 2018

D’après la Commission espagnole pour l’aide aux réfugiés (CEAR), au moins 769 migrants sont morts cette année en essayant d’atteindre les côtes espagnoles par voie maritime. “C’est le chiffre le plus élevé dans notre pays depuis 2006. Selon le CEAR, l’Espagne est devenue, en cette année qui s’achève, la principale voie d’entrée maritime vers l’Europe, avec plus de 56.000 arrivées sur ses côtes”, souligne l’agence de presse EFE.

Au total, 2.200 personnes sont mortes dans la mer Méditerranée en 2018. “Les dernières données gérées par le CEAR révèlent que 56.480 migrants sont arrivés en Espagne par voie maritime et 118.423 en Europe”, précise EFE. D’après la Commission espagnole pour l’aide aux réfugiés, le nombre d’arrivées est toujours bas par rapport à 2015 et 2016. En 2017, ils étaient 172.301 à entrer en Europe par la mer. En 2016, 362.753 et l’année précédente, ils dépassaient le million.