MAROC
18/03/2019 18h:04 CET

Plus de 50 migrants secourus par la Marine royale au large de Nador

Trois personnes ont péri durant la traversée.

Jon Nazca / Reuters

MIGRANT - Cinquante-trois subsahariens candidats à la migration irrégulière, dont dix femmes, ont été secourus, durant la nuit de dimanche à lundi, par un garde-côtes de la Marine royale au large de Nador, rapporte la MAP de source militaire. Les migrants étaient en difficulté à bord d’une embarcation pneumatique dégonflée, indique la même source.

Ces candidats à la migration, dont certains étaient dans un état de santé dégradé, ont reçu les premiers soins nécessaires à bord de l’unité de la Marine royale, avant d’être ramenés au port de Nador et remis à la brigade de la Gendarmerie royale pour procédure d’usage.

Trois cadavres retrouvés à bord de l’embarcation secourue ont été évacués sur la morgue de l’hôpital El Hassani de Nador, selon la même source. 

La veille, les passagers de l’embarcation avaient alerté de leur situation la militante des droits des migrants, membre de l’association Walking Borders (Caminando Fronteras). 

“Encore une fois l’angoisse de voir la mort se rapprocher. La barque avec 55 personnes a appelé: on a entendu des cris, des supplications, et la crainte de qui connaît la limite de sa survie. Ils ont le droit de vivre.”

L’opération de secours intervient quelques jours après le décès de 45 personnes aux larges des côtes marocaines. Ces derniers se trouvaient à bord d’une embarcation dans laquelle se trouvait 67 personnes, racontait alors au HuffPost Maroc Helena Maleno.

“22 personnes ont survécu, sauvées par la marine royale marocaine. 45 personnes sont mortes. Parmi elles, une jeune fille de 14 ans qui voyageait avec son grand-frère et une femme enceinte”, indiquait-elle.

Selon l’OIM, en 2018, 769 migrants sont morts en essayant de se rendre en Espagne par la mer.