MAROC
18/03/2018 16h:32 CET

Pluie de récompenses pour "Volubilis" de Faouzi Bensaïdi au Festival national du film de Tanger

Le cinéaste a tout raflé lors de la cérémonie de clôture du Festival national de cinéma de Tanger.

Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images

CINÉMA - Faouzi Bensaïdi est un réalisateur comblé. Samedi 17 mars, le cinéaste marocain a remporté pas moins de 7 prix, dont 5 prix du Palmarès lors du Festival national du film de Tanger.

Son dernier long métrage, “Volubilis”, a tout raflé lors de la cérémonie de clôture de la 19e édition du festival, notamment le grand prix, le prix du scénario, le prix de la meilleure musique originale de Mike et Fabien Kourtzer, et les prix du premier rôle masculin pour l’acteur Mouhcine Malzi, et du premier rôle féminin pour l’actrice Nadia Kounda.

Le film a également remporté le prix de la critique et le prix ciné-clubs.

“Je suis très content que ce travail soit récompensé. Je tiens aussi à remercier tous mes acteurs et mes techniciens qui étaient magnifiques et ont contribué à la réussite du film”, a déclaré Faouzi Bensaïdi samedi soir, rapporte Le Matin.

“Volubilis”, présenté en avant-première à la Mostra de Venise en août dernier et sorti dans les salles fin 2017, avait déjà été récompensé d’un Tanit de bronze lors des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) en Tunisie au mois de novembre.

Ce quatrième long métrage du cinéaste suit le parcours d’Abdelkader, vigile dans un centre commercial à Meknès, et Malika, employée de maison. Malgré les problèmes d’argent, le couple rêve de s’offrir un toit et de pouvoir emménager ensemble, selon le synopsis. Un jour, Abdelkader subit un épisode d’une grande violence, une humiliation qui va chambouler leur destin.

“Avec ‘Volubilis’, j’ai voulu mettre le doigt sur la plaie, sur cette violence engendrée par l’appauvrissement de la classe ouvrière” au Maroc, confiait le réalisateur lors du Festival international du cinéma méditerranéen de Montpellier (Cinemed) en octobre dernier.

À Tanger, le film de Faouzi Bensaïdi était en lice avec quatorze autres longs métrages. Le prix de la production est revenu à Lamia Chraibi pour les films “Apatride” de Narjiss Nejjar et “Jahilya” de Hicham Lasri. Tala Hadid a remporté le prix spécial du jury et le prix du montage pour “House in the fields”, et Hicham Lasri a obtenu le prix de la réalisation pour “Jahilya”.

Le prix du 2ème rôle féminin est revenu à la jeune actrice Dounia Binebine pour le film “Razzia” de Nabil Ayouch, et le prix du 2ème rôle masculin est revenu à Hassan Badida pour le film “Jahilya”.

Enfin, Stéphane Vallée a remporté le prix de l’image pour le film “Apatride” et le prix du son est revenu à Patrice Mendez pour le film “Jahilya”.

LIRE AUSSI: