ALGÉRIE
12/09/2019 15h:27 CET

PLF-2020: Baisse des dépenses et des recettes

PHILIPPE MERLE via Getty Images
A picture taken on October 26, 2009 in Lyon, central France shows plates of false printed Algerian Dinar banknotes, shown during a press conference given after the police broke up a network of counterfeit currency. Twelve people were jailed and indicted on October 25, but the network has already used at least 200,000 banknotes of 1,000 dinars, or nearly 2 million Euros, said judicial police. AFP PHOTO PHILIPPE MERLE (Photo credit should read PHILIPPE MERLE/AFP/Getty Images)

Le gouvernement table sur une baisse de 9,2% des dépenses publiques, et 8,3 % des recettes fiscales, selon la première mouture du Projet de loi de finances (PLF-2020), indique un communiqué rendu public mercredi suite à la réunion du gouvernement Bedoui.

Dans son exposé, le ministre des Finances, Mohamed Loukal a indiqué que “les dépenses publiques connaîtront une baisse de -9,2 %, due à la baisse des dépenses de fonctionnement (près de -1,2 %) et des dépenses d’équipement (-20,1 %), et ce “après les opérations de régulation et d’encadrement des dépenses de l’Etat”, souligne la même source.

Quant aux recettes publiques et en dépit de la hausse enregistrée pour la fiscalité ordinaire (+5,3 %), elles connaîtront, de façon générale une baisse de -8,3 % en raison de la fiscalité pétrolière qui atteindra 2.200,3 milliards de dinars en 2020, ajoute le communiqué.

Le PLF-2020 repose sur “des perspectives prudentes des recettes de fiscalité pétrolière à la lumière de la conjoncture marquée par l’instabilité des marchés des hydrocarbures”.

Il prévoit “outre le maintien de la politique sociale de l’Etat, une croissance économique relative et une grande rationalisation des importations des biens et  services avec un taux d’inflation maitrisé”.