MAROC
12/10/2018 14h:01 CET | Actualisé 12/11/2018 10h:26 CET

PLF 2019: Les automobilistes pourraient payer plus cher leur vignette l'année prochaine

Les hausses oscillent entre 50 et 500 DH.

Hisham Ibrahim via Getty Images

ÉCONOMIE - Le Projet de loi de Finances 2019, présenté en Conseil des ministres ce 10 octobre, revoit à la hausse le tarif de la taxe spéciale annuelle sur les véhicules automobiles (TSAV) au Maroc. Le gouvernement propose ainsi des hausses variant entre 50 et 500 dirhams, en fonction toujours du nombre de chevaux fiscaux, rapportent nos confrères de L’Economiste

Dans les détails, les véhicules dont le moteur n’excède pas les 8 chevaux de type essence se verront assujettis à une taxe de 400 DH au lieu de 350. Les conducteurs de véhicules à moteur gasoil devront eux s’acquitter d’une taxe de 750 DH au lieu de 700.

Pour ce qui est des véhicules dont le nombre de chevaux fiscaux est situé entre 8 et 10, le PLF 2019 préconise selon la publication une taxe à 700 DH au lieu de 650 pour les moteurs à essence, et à 1.550 DH au lieu de 1.500 pour les moteurs gasoil.

Pour les voitures affichant sur la carte grise 11 à 14 chevaux, la note grimpe de 200 dirhams. Ainsi, la vignette sera octroyée contre 3.200 DH au lieu de 3.000 pour les véhicules à essence, et passera à 6.200 DH au lieu de 6.000 pour les  véhicules gasoil.

Les conducteurs au volant des plus grosses cylindrés, dont le nombre de chevaux égale ou dépasse les 15 chevaux, devront s’attendre à une hausse substantielle de 500 DH du tarif de leur vignette. Cette derniére pourrait ainsi passer de 8.000 DH à 8.500 pour les véhicules à essence, et de 20.000 DH à 20.500 pour les véhicules à moteur gasoil.