MAROC
30/10/2018 11h:25 CET

PLF 2019 : Le budget alloué à la Santé augmentera d'environ 10%, annonce El Othmani

Le chef du gouvernement a détaillé les programmes qui devraient bénéficier de cette augmentation.

ABDELHAK SENNA via Getty Images

POLITIQUE - Couverture médicale améliorée et accès à des services de santé de qualité, sont les principaux objectifs visés par l’augmentation de 1,5 milliards de DH du budget alloué à la santé, qui atteindra ainsi les 16.331 milliards de DH en 2019. L’annonce, faite ce lundi à Rabat par Saad-Eddine El Othmani, et relayée par la MAP, à été faite lors de la séance mensuelle relative à la politique générale à la Chambre des représentants. 

Le chef du gouvernement a par ailleurs détaillé les programmes de santé appelés à être soutenus dans ce cadre. Devraient être ainsi concernés l’amélioration de la santé procréative et de la santé des mères, des enfants et des adolescents, la promotion de l’accès aux soins médicaux, le renforcement des structures de santé pour les personnes aux besoins spécifiques, l’élaboration de procédures de contrôle sanitaire, la prévention et la lutte contre les maladies transmissibles, le renforcement du dépistage des maladies non transmissibles, l’amélioration de la prise en charge dans le domaine de l’oncologie, de traitement des tumeurs et de la psychiatrie et le renforcement du système de suivi et d’évaluation relatif aux déterminants environnementaux.

Renforcement de l’offre de soins de santé, amélioration de l’accueil, promotion de l’accès au traitement à travers la mise en œuvre des programmes de réhabilitation des infrastructures et des équipements médicaux, via la construction, l’extension, la réhabilitation et l’équipement des hôpitaux et la poursuite des projets liés aux nouveaux centres hospitaliers universitaires (Tanger, Agadir et Laayoune) sont également au programme. 

Les services médicaux mobiles sont également appelés à être renforcés afin de rapprocher les services de santé des zones reculées et isolées, et l’approvisionnement en médicaments et matériel médical devra être amélioré afin de lutter contre les maladies non-transmissibles. Autres défis annoncés: fournir les médicaments, en particulier aux bénéficiaires du RAMED et des programmes de santé publiques, et renforcer des services de santé primaires, à travers le développement des centres dédiés et des hôpitaux de proximité pour assurer un accueil de qualité et une prise en charge adéquate.

Saad-Eddine El Othmani a par ailleurs souligné que le gouvernement poursuivra sa politique visant à élargir le champ de la couverture médicale de base, notamment à travers la généralisation effective du Régime d’assistance médicale (RAMED), qui se verra allouer une enveloppe de 1.600 MDH en 2019, et la mise en œuvre de l’Assurance maladie obligatoire de base (AMO) au profit des étudiants des établissements d’enseignement supérieur publics et privés. Pour encourager ces derniers à s’affilier à ce régime, et dépasser les problèmes procéduraux et techniques, le chef du gouvernement a rappelé l’amendement du décret d’application n° 2-15-657 de la loi n°116-12 relative au régime de l’AMO pour les étudiants.

Le gouvernement a également procédé à la mise en œuvre des dispositions de la loi n° 15-98 relative à l’AMO au profit des catégories des professionnels, des travailleurs indépendants et des non-salariés exerçant une activité libérale, a précisé Saad-Eddine El Othmani, notant que 11 millions personnes sont ciblées par cette couverture.