09/04/2019 16h:34 CET | Actualisé 09/04/2019 17h:12 CET

Les deux actionnaires américains de Brookstone Partners Morocco démissionnent

Ils dénoncent des abus de biens sociaux et détournements de fonds.

LinkedIn

ÉCONOMIE - Du nouveau dans l’imbroglio au sujet de la société d’investissement Brookstone Partners Morocco. Mardi 9 avril, les deux administrateurs américains de la société ont annoncé leur démission.

Cette décision a été prise “en raison de la rupture du rapport de confiance entre actionnaires de la société Brookstone Partners Morocco (la “Société”) et d’une poursuite pénale en cours à l’encontre de son président directeur général, Monsieur Omar Belmamoun”, indiquent les deux administrateurs, Michael Toporek et Matthew Lipman, dans un communiqué.

Ces deux derniers ont démissionné aujourd’hui “avec effet immédiat”, de leurs mandats de membres du conseil d’administration de la société, Matthew Lipman démissionnant de ce fait de son poste de directeur général délégué, précise le communiqué.

“Ces démissions sont notamment justifiées par les conclusions alarmantes d’un rapport d’expertise ayant établi des actes d’abus de biens sociaux, de détournements, d’utilisation frauduleuse des fonds de la Société contraires à son intérêt et à son objet social et au seul bénéfice de M. Belmamoun et de ses proches”, indique le communiqué.

Selon eux, le PDG de Brookstone Partners Morocco a “systématiquement” refusé de communiquer à ses deux associés “l’accès à l’information économique, comptable et financière de la Société de sorte qu’ils ont été contraints de saisir le juge des référés, qui a fait droit à leur demande en condamnant M. Belmamoun à communiquer ces informations, sous astreinte de 1.000 dirhams par jour de retard. Cette condamnation a été confirmée en appel”, poursuivent-ils.

En raison de ces démissions, “le nombre minimum d’administrateurs exigé par la loi et par les statuts de la Société n’est plus atteint, entraînant, de facto, l’invalidité du conseil d’administration qui doit ainsi être reconstitué”, précisent les deux actionnaires. Le PDG devra ainsi “convoquer une assemblée générale dans un délai de trente jours à compter d’aujourd’hui en vue de la reconstitution du conseil d’administration et la nomination d’un nouveau président directeur général”, rappellent-ils.

Interrogé par le HuffPost Maroc, Omar Belmamoun annonce que Brookstone Partners Morocco SA (BPM) prépare une plainte au pénal au Maroc contre Michael Toporek et Matthew Lipman. “Ce dernier refuse de partager avec la société les documents financiers de la société Finco Prime, dans laquelle BPM a investi plus de 3 millions de dollars”, explique-t-il.

Par ailleurs, “BPM a appris récemment que Michael Toporek fait l’objet d’une enquête de l’autorité des marchés financiers américains Securities and Exchange Commission concernant Finco Prime. Finco Prime est gérée par Perry Jacobson, qui n’est autre que le Directeur Général de Brookstone Partners USA”, ajoute-t-il. 

“Un conseil d’administration de BPM est prévu demain dont l’ordre du jour est la participation dans la société Finco Prime, gérée par l’équipe de Michael Toporek. D’ailleurs, le tribunal de Rabat a accepté la présence d’un huissier de justice à ma demande, afin de noter dans un procès verbal les explications de Lipman et Toporek concernant leurs agissements graves dans l’affaire Finco”, poursuit le PDG de Brookstone Partners Morocco, qui indique qu’un jugement concernant la demande d’audit de la société Finco Prime a été obtenu en sa faveur devant un tribunal new-yorkais. “Malgré cela, Finco refuse a ce jour de partager les documents financiers avec BPM”, déplore-t-il.