TUNISIE
01/08/2018 11h:14 CET

Photos du jour: Gammarth et sa plage jonchés de déchets

Ces photos de la plage de Gammarth montrent l’étendue des dégâts que connaissent les plages tunisiennes

Les images parlent d’elles-mêmes. 

Ces photos de plage de Gammarth, jonchée de détritus dont de nombreuses bouteilles de bières, montre l’étendue des dégâts que connaissent les plages tunisiennes et parfois l’absence de considération pour leur environnement de la part des Tunisiens.

 

La Conseillère municipale de La Marsa et présidente de la commission “Communication Médias et Evaluation”, Mouna Mathari a affirmé ne pas trouver “assez de mots de rage devant ce spectacle” désolant.

“S’il y a un résumé des années noires c’est bien cette captation de la nature et du domaine public, seul défouloir” s’est-elle exprimée sur sa page Facebook, regrettant que le lieu soit “dévasté et que le domaine public soit bouché” situé entre deux ”édifices de luxe”.

 

Mais si ces photos de la plage ont particulièrement ému les internautes, l’élue a partagé de nombreuses autres photos montrant l’étendu du travail qui reste à faire pour sensibiliser les habitants de la ville à la propreté mais également à la préservation du patrimoine, en témoigne, la situation catastrophique du mausolée Sidi Ben Abdallah, laissé à l’abandon et squatté par des “barbachas”:

Entrée en fonction officiellement le 13 juin 2017, et ce, après un retard enregistré pour des raisons organisationnelles et logistiques, la police de l’environnement compte plus d’un d’existence, mais au vu de ces images, l’on pourrait sérieusement s’interroger sur son efficacité.

Plus de 80% des Tunisiens approuvent qu’une amende soit imposée à toute personne qui jetterait des déchets dans l’espace public, c’est ce qu’a révélé une étude réalisée par la fondation allemande Heinrich Böll en partenariat avec le bureau d’études One to One pour les recherches et sondages.

Conscients de l’importance des problèmes environnementaux, 75% des Tunisiens interrogés assurent qu’ils sont prêts à changer leurs habitudes de consommation et approuvent l’abandon des sacs plastiques.

Selon ce sondage, presque 60% des Tunisiens sont fortement concernés par la question environnementale quoiqu’elle ne figure pas à la tête de leurs préoccupations, et ce contrairement aux questions politiques et économiques.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.