TUNISIE
07/08/2018 18h:20 CET

Peut-on vraiment se maquiller pour se protéger du soleil?

Rien ne remplace une bonne crème solaire?

Miguel Sanz via Getty Images

BEAUTÉ - On ne vous apprend rien: il fait chaud, vraiment très chaud. Chez Météo France, 67 départements sont toujours maintenus en vigilance orange, ce mardi 7 août. L’épisode de canicule, le plus long et intense depuis 2006 à l’échelle du pays, continue donc de nous donner du fil à retordre, de jour comme de nuit, dans la quotidien.

Non seulement la chaleur est difficile à supporter, mais les rayons du soleil, aussi. Et pour cause: les risques auxquels ils sont liés sur la peau ne doivent pas être ignorés en période de fortes chaleurs. Outre des vêtements couvrants, pensez à vous badigeonner de crème solaire comme il se doit, si vous comptez exposer votre corps sur la plage. Et ce aussi régulièrement que possible.

Sinon, il existe une autre alternative. Laquelle? Le maquillage. Enfin, c’est ce que revendiquent certains fabricants de cosmétiques. De L’Oréal à MAC, en passant par Sisley, Dior ou même Guerlain, la plupart des grandes marques commercialisent depuis plusieurs années tout un panel de produits sur lesquels figure un sigle désormais bien connu, le fameux “SPF” (pour “Sunburn Protection Factor” en anglais). Plus il est élevé, plus l’action de protection solaire du produit est forte.

Même des vernis

En France, où ce petit symbole se décline parfois en “FPS” (pour “Facteur de protection solaire), nombreux sont les fonds de teint, les huiles pour le corps, mais aussi les BB crèmes qui se vantent, sur leurs étiquettes, d’avoir des effets protecteurs contres les rayons ultraviolets. C’est même le cas de certains vernis, comme le modèle “Jaune sicilien” de la gamme Monop’ Make-up, commercialisé par la chaîne de magasins depuis cette année.

 

Peuvent-ils vraiment remplacer la bonne vieille crème solaire? Évidemment que non. C’est ce qu’affirme en tout cas Céline Couteau, cosmétologue et maîtresse de conférence à la faculté de pharmacie de Nantes. Contactée par Le HuffPost, cette dernière explique tout d’abord que les “ingrédients” ajoutés dans les cosmétiques pour leur donner un effet protecteur contre le soleil ne servent à rien.

“Leur composition d’origine leur confère déjà cette fonction”, assure la spécialiste. Certains produits pour se maquiller, comme les kits de maquillage”bleu blanc rouge” destinés aux supporteurs de foot (et vendus à moindre coût), permettent déjà plus ou moins cet effet, selon la couleur. Ça n’est donc pas nouveau.

Des produits dangereux à long terme

Mais pour Céline Couteau, de telles substances, au-delà de leur inefficacité, peuvent aussi être dangereuses. Pourquoi? Elles donnent le sentiment d’être protégé. Mais une seule couche ne suffit pas. L’application des fonds de teint avec FPS, par exemple, est à renouveler toutes les deux heures pour être véritablement efficace. Chose que ne font pas la plupart des personnes qui les utilisent.

Ce n’est pas tout. Utiliser de manière quotidienne et régulière un maquillage de ce genre multiplie les risques d’allergie au produit. Un danger qui a moins de chance de se produire si l’on ne s’en sert que de manière occasionnelle. Autrement dit si l’on ne le réserve qu’en cas d’exposition au soleil, une fois de temps en temps. La sensibilisation peut se faire sur le long terme. La réaction allergique peut ne pas être immédiate et apparaître des années plus tard.

C’est pourquoi Céline Couteau pense qu’il est bon d’éviter, de manière générale, toute forme de maquillage avec FPS. Ou du moins dans la vie de tous les jours. Le meilleur moyen de réduire l’agression du soleil sur la peau reste encore de réduire son exposition à celui-ci. Même avec la meilleure des crèmes solaires.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.