MAROC
04/03/2019 10h:51 CET

Pays-Bas: Un jihadiste marocain perd sa nationalité néerlandaise... et porte plainte pour discrimination

L’avocat du jeune homme assure que les jihadistes d’origine marocaine ou turque sont moins bien traités que les Néerlandais.

Joel Carillet via Getty Images
Photo d'illustration.

JUSTICE - Alors que l’assaut final contre Daech autour de la poche de Baghouz a été lancé, que des centaines de combattants de l’organisation terroriste veulent regagner leurs pays, les débats sur la déchéance de nationalité et le rapatriement des jihadistes et de leurs enfants anime les foules. Ces derniers jours, les témoignages des combattants, notamment des femmes, ont fait la Une de nombreux médias. Mais aux Pays-Bas, c’est une toute autre histoire... Younes, un jeune Néerlandais d’origine marocaine, a porté plainte pour discrimination, après avoir été condamné pour avoir tenté de partir en Syrie.

“Younes était fasciné par l’extrémisme islamique depuis l’âge de 16 ans et avait tenté de se rendre sur le territoire de l’État islamique en Syrie via la Bulgarie”, raconte le journal néerlandais De Telegraaf. Le Marocain de 21 ans est aussi considéré comme “extrêmement tenace vis-à-vis de ses idées extrêmes”. “En outre, il avait étudié en profondeur le système d’information, maintenu des contacts avec des combattants, appris l’arabe et savait qu’il se battrait et serait éventuellement impliqué dans des attaques et des horreurs”, ajoute le journal.

Il porte plainte pour “discrimination”

En juillet dernier, il a été condamné à quinze mois de prison dont dix avec sursis pour ces actes. La Cour a également décidé de lui retirer sa nationalité néerlandaise, craignant qu’il “ne transmette sa conviction forte et ses idées radicales à d’autres”. Étant binational, Younes ne se retrouverait pas apatride et pourrait être rapatrié au Maroc. Après cette décision, le jeune homme n’a pas fait appel, mais a décidé d’aller plus loin et de porter plainte pour discrimination.

“C’est la première fois qu’un jihadiste à qui la nationalité néerlandaise est retirée s’oppose personnellement à celle-ci. Auparavant, il y avait déjà eu des protestations des avocats de quatre djihadistes de La Haye qui sont en Syrie et qui sont probablement morts dans cette ville. Leur nationalité néerlandaise a également été enlevée”, raconte De Telegraaf. L’avocat du jeune homme assure que les jihadistes d’origine marocaine ou turque sont moins bien traités que les Néerlandais, parce qu’ils “possèdent un double passeport”. Si la discrimination est reconnue, ce sera en tout cas une grande première... qui pourrait ouvrir la voie à d’autres, à la veille du possible retour de nombreux soldats de Daech.