TUNISIE
16/05/2019 09h:08 CET

Pavillon Tunisien à Cannes: Vitrine pour le Cinéma national et incubateur de projets de coproduction

Le CNCI à pied d'oeuvre à Cannes pour promouvoir le Cinéma tunisien

Facebook/CNCI

Au lendemain de l’ouverture du 72ème festival de Cannes, un monde impressionnant de célébrités et d’acteurs clé dans l’industrie du film se trouvait, mercredi, aux alentours du Palais des festivals sur la Riviera. En fin d’après midi commençait déjà le rituel du défilé des stars qui commencent à affluer vers le palais des festivals où se tient le gala quotidien pour les films en ou hors compétition ainsi que d’autres événements de taille. Dans le pavillon tunisien ayant ouvert officiellement ses portes le jour de l’ouverture du festival, toute une autre dynamique était en train de se faire.

Au terme d’une réunion organisée à la seconde journée, le 15 mai, avec de nouveaux partenaires, Chiraz Laatiri, directrice générale du Centre national du cinéma et de l’image (CNCI) a révélé le programme général du Pavillon. “Notre activité à Cannes n’est pas une activité Bling-bling”, a-t-elle souligné. Le but primordial du Pavillon tunisien est donc de “rencontrer et retrouver les partenaires convenables autour de nouveaux projets”.

 

Plusieurs formes de partenariat sont principalement nouées avec des professionnels étrangers que le CNCI oeuvre à “ramener vers des pistes de coopération, dans le cadre de fonds ou autres formules de coproductions possibles”.

Cette seconde journée a été marquée par le lancement des réunions institutionnelles. Le début était avec les partenaires du CNCI du projet Sentoo en prévision de l’annonce le 18 mai des projets retenus. Piloté par la Tunisie, ce projet de codéveloppement de films cible à priori six pays africains (Niger, Mali, Maroc, Burkina-Faso, Sénégal et Tunisie). Le jour même, il y a eu aussi une rencontre avec la responsable du marché du film du court métrage. Laatiri a annoncé à cet égard une participation du CNCI au Festival de Clermont Ferrand en 2020 comme partenaire dans un stand méditerranéen où il représentera les pays de la Méditerranée du Sud via l’Arab Film Institute Commission. Cette structure régionale qui réunit sept pays arabes de la Méditerranée est créée en marge de la tenue du festival Manarat 2018.

 

La journée de jeudi 16 mai prévoit une nouvelle réunion professionnelle entre la responsable au CNCI avec des homologues français du Centre national du cinéma (CNC). Elle sera axée sur le Fonds de Coproduction franco tunisien et la phase de coopération retenue pour l’édition 2019. La journée du 18 mai sera dédiée à la présentation du festival Manarat dans la matinée et du projet Sentoo l’après midi.

Dans le pavillon italien, des réunions auront lieu avec les responsables du fonds de codéveloppement cinématographique tuniso-italien déjà instauré avec l’Italie depuis Cannes 2018.

Pour ces deux fonds, les discussions s’articulent notamment sur les deux commissions de sélection qui auront lieu dans le cadre de la seconde édition de Manarat prévue pour cet été. Partant du fait qu’il s’agit d’un festival Méditerranéen, la France et l’Italie sont des partenaires stratégiques de ce large espace interculturel favorable pour tous les cinémas de la région. Diverses considérations professionnelles et promotionnelles guident alors ce choix de présenter des festivals tunisiens tout au long du déroulement du festival sur le Pavillon tunisien piloté par le CNCI et le ministère des Affaires Culturelles.

 

Pour Laatiri, il s’agit d’un rendez-vous de taille pour présenter des festivals d’envergure nationale ou régionale. Cette orientation permet de drainer une belle affluence sur le pavillon de la part des professionnels du film. Ceci offre aussi la possibilité pour la mise en place de nouvelles coproductions.

Plus qu’une vitrine pour le cinéma tunisien, “le Pavillon tunisien est un lieu de fabrique de nouveaux projets, un lieu de rencontres professionnelles pour les industriels du film qu’on n’a pas souvent l’occasion de les croiser en Tunisie”, a indiqué Laatiri.

Des projets de coopération cinématographique entre la Tunisie et ses partenaires habituels ou nouveaux seront par ailleurs annoncés au cours de la prochaine période du festival de Cannes organisé pendant 12 jours.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.