MAROC
24/07/2018 16h:30 CET

Patrice Evra exprime son soutien à Mesut Özil avec une image

Le footballeur allemand a annoncé son départ de la sélection allemande, accusant ses détracteurs de "racisme"

SPORT - Patrice Evra et les pandas appellent à respecter Mesut Özil. Le footballeur allemand d’origine turque a annoncé ce dimanche 22 juillet son départ de la sélection allemande.

Dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux, le joueur a mis en cause les critiques racistes dont il a fait l’objet depuis la défaite de la Mannschaft dès le premier tour du Mondial et la publication d’une photo de lui avec le président turc Recep Tayyip Erdogan avant la compétition.

“C’est avec le coeur lourd et après une longue réflexion que j’ai décidé, à cause des récents événements, que je ne jouerai plus pour l’Allemagne au niveau international tant que je ressentirai ce racisme et cet irrespect à mon égard”, écrivait Mesut Özil sur Twitter.

Ce mardi 24 juillet, Patrice Evra a exprimé son soutien au joueur en publiant un montage photo assez original du visage de Patrice Evra et d’une tête de panda. Le cliché est accompagné du mot “respect” et de deux hashtags: “Non au racisme” et “Devenez un Panda”, une référence à sa campagne “Beapanda”contre le racisme dans le football.

Le panda est la mascotte anti-racisme parfaite “parce qu’il est noir, blanc, asiatique et potelé”, expliquait l’ancien défenseur français au lancement de “Be a panda” en avril 2017.

La chancelière Angela Merkel a dit respecter la décision de Mesut Özil. Le jour de l’annonce de son départ, Nico Rosberg, champion du monde de F1 à la double nationalité allemande et finlandaise, a aussi posté un message de remerciement pour les victoires que l’ex-joueur de la Mannschaft a rapporté à l’Allemagne.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a pour sa part indiqué mardi avoir appelé le footballeur pour saluer sa décision de claquer avec fracas la porte de la sélection de football allemande après plusieurs semaines de polémiques.

Cet article a été initialement publié par Le HuffPost Maroc.