ALGÉRIE
14/04/2018 11h:03 CET | Actualisé 14/04/2018 11h:07 CET

Pas de tensions entre le Premier ministre et la Présidence, affirme Ouyahia

Le chef de l'Etat dispose d'une "solution très simple" en cas de tensions

Anadolu Agency via Getty Images

La rumeur le donnait pour partant, attaqué par le chef de son principal allié au gouvernement, Ahmed Ouyahia est venu ce matin à l’occasion de sa conférence de presse-bilan, démentir tout problème ou divergence avec la présidence de la République.

Au journaliste qui l’interrogeait sur ce sujet, Ouyahia a répliqué  qu’en “ce genre de situation la solution est trop simple pour le chef de l’Etat: limoger le premier ministre qui ne l’arrange plus ou qui le gêne”.

Ahmed Ouyahia affirme, dans ce sillage, que l’année apportera ce lot de “rumeurs et d’informations alarmantes”.“2018 sera une année d’effervescence. C’est l’année qui précède le scrutin présidentiel et ne peut qu’être que truffée de ce genre de supputations et de rumeurs”.

Ouyahia promet aux journalistes une autre conférence bilan à la fin de l’année en cours. Il y présentera “le bilan de 2018 du gouvernement , celui du quatrième mandat et le bilan des vingt dernières années des réalisations” de Bouteflika.

Pourquoi ce bilan? “Pour répondre à ceux qui se demandent où sont partis les 1000 milliards de dollars et pour donner un message d’espoir aux Algériens”, conclut-il. 

https://www.huffpostmaghreb.com/entry/huit-mois-de-gouvernance-ouyahia-plus-quun-ministre-moins-quun-premier-ministre_mg_5ad07565e4b077c89ce75e71?utm_hp_ref=mg-algerie