TUNISIE
25/04/2018 15h:35 CET

Pas de recrutement dans la fonction publique en 2019 annonce une circulaire de la présidence du gouvernement

Le gouvernement tunisien a décidé pour la troisième année consécutive de geler les recrutements dans la fonction publique au titre de l’année 2019

Anadolu Agency via Getty Images

Le gouvernement tunisien a décidé pour la troisième année consécutive de geler les recrutements dans la fonction publique au titre de l’année 2019, à l’exception des diplômés des écoles de formation.

Selon une circulaire de la présidence du gouvernement, datée du 16 avril 2018 et portant sur la préparation du projet du budget pour l’exercice 2019, le gouvernement a décidé de ne pas recruter dans les postes vacants dans la fonction publique en raison de départs à la retraite, normale ou anticipée, dans le cadre du programme de départ volontaire des agents publics ou encore de départs imprévus.

La circulaire souligne, par ailleurs, qu’il ne sera pas tenu compte des reliquats des autorisations de recrutements datant des années antérieures à 2018.

Parmi les autres décisions, le redéploiement des ressources humaines entre les structures ministérielles, les entreprises publiques ou entre les régions dans le cadre de l’application de l’arrêté numéro 1143 de l’année 2016 relatif aux conditions et mesures de redéploiement des agents de l’Etat, des collectivités locales et des entreprises publiques, à caractère administratif.

Il a été décidé, dans le même cadre, de rationaliser davantage les programmes de promotions annuelles et leur réalisation au cours de l’année financière concernée, tout en les soumettant aux principes de la compétence et de l’excellence.

Il ressort de la circulaire que la progression importante de la masse salariale non conforme à celle du produit intérieur brut (PIB) nécessite de réduire progressivement la part de cette dernière dans le PIB à un taux ne dépassant pas 12,5% en 2020 contre 14,7% en 2017.

La circulaire précise que la préparation du budget de l’Etat pour l’année 2019 s’inscrit dans le cadre des grandes réformes que le gouvernement a engagées afin de réaliser les objectifs tracés pour réduire le déficit budgétaire et maitriser le niveau de l’endettement public.

En prévision de l’adoption du projet de la loi organique du budget par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et l’application de ses nouvelles dispositions dans les meilleurs conditions, la circulaire a incité tous les ministères à accélérer la prise des mesures nécessaires pour préparer et présenter leurs budgets pour l’exercice 2019 au ministère des finances, selon la méthode de gestion par objectifs.

Tous les ministères sont appelés à présenter leurs projets des budgets pour la période 2019/2021, a encore indiqué la circulaire.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.