TUNISIE
05/03/2019 15h:01 CET

Pas de hausse du prix du carburant annonce Slim Feriani

Le ministre nie l'intention du gouvernement d'augmenter le prix du carburant.

Zoubeir Souissi / Reuters

Alors que des rumeurs faisaient état d’une hausse à venir du prix du carburant, le ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes entreprises Slim Feriani a nié une telle volonté du gouvernement.

En marge d’une journée d’étude organisée, mardi, à l’UTICA sur le thème coût de l’énergie pour les entreprises”, le ministre a affirmé que l’État tunisien a mobilisé 2,8 milliards de dinars dans le cadre du budget de l’État 2019 contre 2,7 milliards de dinars en 2018 pour les subventions énergétiques.

Le ministre a en outre expliqué que les augmentations successives de l’année 2018 ont été causé par la multiplication par deux du prix du baril sur le marché international passant de 40 dollars à 80 dollars.

Lundi, le vice-président de l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprise Majdi Hassen, avait affirmé sur les ondes de la radio Express Fm, que le gouvernement serait contraint d’augmenter le prix de carburant afin de sauvegarder son équilibre budgétaire.

Le gouvernement tunisien avait en 2018 augmenté à trois reprises le prix du carburant, expliquant ces hausses par le mécanisme d’ajustement régulier adopté par le gouvernement. 

Alors que la Tunisie avait tablé sur un prix du baril de pétrole à 54 dollars dans sa loi de finances 2018, celui-ci a coûté près de 80 dollars. Cette hausse qualifiée de “fulgurante” par le ministre de l’Énergie de l’époque, a eu pour effet d’engendrer un plus grand budget pour la subvention destinée au carburant et d’impacter donc le budget de l’État.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.