MAROC
18/01/2019 09h:40 CET

Partenariat Maroc-UE: Le roi Mohammed VI reçoit Federica Mogherini

Au lendemain de l'adoption de l'accord agricole Maroc-UE.

Getty

DIPLOMATIE - Le roi Mohammed VI a reçu, jeudi 17 janvier au palais royal de Rabat, la haute représentante de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, également vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini. Cette dernière était en visite de travail à Rabat depuis mercredi, jour de l’adoption par le Parlement européen de l’accord agricole Maroc-UE.

L’audience royale accordée à la cheffe de la diplomatie européenne a” été l’occasion de souligner la centralité du Maroc dans la politique extérieure de l’Union européenne, ainsi que l’excellence des relations entre les deux partenaires qui fêtent cette année leur 50ème anniversaire”, souligne le cabinet royal dans un communiqué relayé par la MAP.

Lors de sa rencontre avec le souverain, Federica Mogherini a souligné “l’attachement profond” de l’UE au partenariat avec le Maroc, et “le rôle pionnier du Royaume, en Méditerranée, en Afrique du Nord, en Afrique, ainsi qu’au Moyen-Orient, pour relever les défis de sécurité, de stabilité et de développement”, poursuit le cabinet royal. 

“Cette audience a permis de passer en revue les différents volets du partenariat stratégique, multidimensionnel et séculaire” entre le Maroc et l’UE, “dans toutes ses composantes, politique, économique, sécuritaire, régionale et internationale et de s’accorder sur la nécessité, pour les deux partenaires de faire face, ensemble, aux défis multiples de la région, afin d’en saisir les opportunités”, ajoute la même source.

L’adoption récente par le Parlement européen à Strasbourg de l’accord agricole Maroc-UE “souligne que tout renforcement du partenariat passe par le respect des intérêts supérieurs du Royaume et la préservation de son intégrité territoriale”, conclut le cabinet royal. 

Outre les conseillers du roi, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, et le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, ont assisté à cette audience.

La cheffe de la diplomatie européenne avait déjà rencontré Nasser Bourita mercredi soir. Ce dernier avait indiqué à cette occasion qu’il a été décidé “de réactiver tous les mécanismes de coopération et de partenariat rompus depuis 2016, afin de doter le partenariat UE-Maroc du poids important qui a été le sien et ce, sur la base des acquis accumulés au fil du temps”.