MAROC
05/02/2019 08h:08 CET

Paris: un incendie dans le 16e arrondissement fait au moins 8 morts

Le feu s'est déclaré dans un immeuble de la rue Erlanger dans le XVIe. Les pompiers évoquent un sinistre "d'une incroyable violence".

Getty Editorial

FAITS DIVERS - Un important incendie s’est déclaré dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 février à Paris, dans un immeuble de la rue Erlanger, dans le XVIe arrondissement de la capitale. Selon le bilan livré peu avant 8 heures du matin par le procureur, le bilan s’élèverait à au moins huit morts.

Après plus de cinq heures d’intervention, les pompiers ont finalement réussi, après 6h du matin, à maîtriser le feu. Il a également fait 30 blessés dont six parmi les pompiers. Et le “bilan pourrait encore s’alourdir car les opérations de reconnaissance n’ont pas encore eu lieu dans les derniers étages de l’immeuble, là où le feu était le plus violent”, a expliqué à l’AFP le capitaine Clément Cognon, le porte-parole des pompiers sur place. D’après Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la mairie de Paris, c’est dans ces supérieurs que le feu pourrait avoir débuté.

Une femme arrêtée alors qu’elle mettait le feu à un véhicule

Comme le rapporte le Parisien, les enquêteurs privilégieraient pour l’heure la piste criminelle. En effet, alors que l’incendie faisait rage, la police à interpellé une femme au pied de l’immeuble. Elle était en train de mettre le feu à un véhicule garé à proximité des lieux du drame, relate le quotidien, et elle aurait évoqué un conflit avec un voisin pour justifier son geste. Une enquête en flagrance a d’ores et déjà été ouverte. Le procureur a ensuite confirmé l’information du Parisien, ajoutant qu’il s’agissait d’une habitante de l’immeuble.

“Des gens sont sur le toit de l’immeuble qui est totalement en flammes”, avait tweeté une internaute témoin de la scène aux alentours de 3h du matin. Le feu, qui s’est déclenché pour une raison encore indéterminée dans un immeuble de huit étages, a également fait 28 blessés légers, ont ajouté les pompiers qui ont évacué l’immeuble mais qui luttaient toujours vers 3h30 contre les flammes. Une enquête de police judiciaire a été ouverte pour faire le jour sur les circonstances du drame.

Selon BFM, quelque 200 pompiers ont été dépêchés sur place pour tenter de maîtriser les flammes et de secourir les habitants réfugiés sur le toit de l’immeuble. “Nous avons dû procéder à de nombreux sauvetages, notamment de certaines personnes qui s’étaient réfugiées sur les toits”, a confirmé à l’AFP Clément Cognon le porte-parole des pompiers.

Des images qui témoignent de la violence de l’incendie

Le feu a démarré vers une heure du matin selon le porte-parole des pompiers qui évoque une “scène d’une incroyable violence”. “Une trentaine de personnes ont été évacuées sur les échelles”, a-t-il ajouté. Deux immeubles adjacents ont également été évacués par mesure de précaution et des responsables de la mairie du 16e arrondissement étaient sur place dans la nuit pour trouver des solutions de relogement.

Plusieurs rues de ce quartier chic de Paris situé à la lisière du bois de Boulogne, étaient bloquées par la police et les pompiers, a constaté une journaliste de l’AFP. Une forte odeur de fumée flottait. Alors que l’intervention des pompiers se poursuivait, ils ont diffusé des images des lieux et du spectacle qu’ils ont découvert en parvenant dans l’immeuble. Elles témoignent d’un incendie extrêmement violent.

Sur BFM TV, une habitante du quartier témoin de la scène a évoqué une ”énorme colonne de fumée noire, un vrai nuage”. Elle raconte: “J’ai vu des gens être évacués. Certains au début très valides, et puis au fur et à mesure que le temps passait, certains en brancard, avec des couvertures de survie.”

Fin décembre, deux femmes et deux fillettes sont mortes dans un incendie qui s’était déclaré dans une tour HLM de la cité Paul-Eluard à Bobigny en Seine-Saint-Denis. Les victimes étaient toutes mortes par asphyxie. Le 12 janvier, une explosion au gaz suivi d’un incendie avait fait quatre morts, dans le 9e arrondissement de Paris.