ALGÉRIE
09/05/2019 11h:59 CET

Paris dément avoir réagi aux présidentielles du 04 juillet

Stephane Mahe / Reuters

Non, Jean-Yves Le Drian n’a pas souhaité que les élections présidentielles du 04 juillet 2019 se “déroulent dans de bonnes conditions” tel que rapporté par l’agence de presse officielle, APS. Dans une mise au point publiée ce jeudi 09 mai 2019, l’Ambassade de France à Alger a rappelé que les déclarations du ministre français des Affaires étrangères remontent au 06 mars dernier, avant l’annulation des élections du 19 avril.

“L’Ambassade de France en Algérie a pris note et s’étonne de la dépêche publiée par l’APS le mercredi 8 mai, sous le titre “La France souhaite le déroulement de la présidentielle algérienne dans “de bonnes conditions”, qui laisserait à penser que les déclarations du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, seraient nouvelles”, lit-on sur le communiqué.

“Il s’agit en réalité d’une réponse datant du 6 mars 2019, lors d’une séance de questions au Gouvernement à l’Assemblée nationale”, rappelle la même source, qui précise que ces déclarations “ne sauraient donc être présentées comme la position française à la date du 9 mai 2019″.

 Mercredi 08 mai 2019, l’agence de presse algérienne a publié une dépêche selon laquelle “la France souhaite que l’élection présidentielle en Algérie, prévue le 4 juillet, se déroule dans de “bonnes conditions, avec toute la transparence et la sérénité nécessaires”.