ALGÉRIE
25/06/2015 13h:12 CET | Actualisé 25/06/2015 13h:12 CET

Ce parc public souterrain sera alimenté à l'énergie solaire

Deux New-yorkais prévoient de construire le premier parc public souterrain au monde, en utilisant uniquement de l’énergie solaire.

James Ramsey, architecte et ancien ingénieur de la NASA spécialisé dans les satellites, et Dan Barasch, entrepreneur social, ont lancé un projet Kickstarter dans l’espoir de rassembler 200.000 dollars pour financer la transformation d’une station de tramway désaffectée du Lower East side à New York en une zone peuplée de plantes et d’arbres.

The Lowline, c’est le nom du projet -sans doute inspiré d’un autre projet de la ville, la fameuse High Line, ayant lui aussi reconverti des sites industriels en des étendues verdoyantes et durables - s’appuie sur un concept simple.

Pour capter les rayons du soleil, les promoteurs vont utiliser des paraboles réfléchissantes reliées à un câble de fibre optique. Ce câble amènera la lumière jusqu’à un dôme qui la réfléchira et la répartira en sous-sol.

La prochaine étape du projet consiste à évaluer la qualité et le spectre de la lumière distribuée et filtrée par cette voûte de 12 mètres.

La majeure partie de l’équipement est acheminée à New York en provenance de Corée du sud et, étant donné que la phase de test se déroulera en automne et en hiver, l’équipe aura l’occasion d’étudier le fonctionnement du système pendant les périodes de faible ensoleillement.

La première démonstration de ce projet d’amener le soleil en sous-sol remonte à trois ans.

Depuis, l’équipe a mené plusieurs "études d’ombre" pour mesurer la quantité de lumière que le parc pourra recevoir - la municipalité prévoyant la construction de tours à plusieurs étages à proximité du site - et pour savoir si la lumière ainsi captée permettra le développement d’une gamme variée de plantes.

La date limite pour atteindre la somme visée est fixée au 8 juillet, et si tout se passe comme prévu la Lowline ouvrira en 2018.

S’il était couronné de succès, ce parc public souterrain pourrait être le point de départ de la métamorphose de villes en manque d’espaces verts, qui y trouveraient une nouvelle source de projets immobiliers urbains durables.

Cet article, publié à l’origine sur le Huffington Post UK, a été traduit de l’anglais par Mathieu Bouquet.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.