MAROC
17/06/2019 13h:32 CET

PAM: Débouté par la justice, Benchamach peine à réunifier son parti

Après une deuxième réunion du comité préparatoire du congrès national du parti le 15 juin à Agadir.

Facebook

PARTIS - Un appel et une mise en garde. Le secrétaire général du PAM, Hakim Benchamach, s’adresse, de nouveau, aux militants de son parti dans l’espoir de les “raisonner”. Au lendemain de la tenue de la réunion du comité préparatoire du 4e congrès national du parti, ce week-end à Agadir, le patron du PAM a publié un communiqué dans lequel il s’insurge contre ce qu’il appelle “des dérives sans précédents”. Pour lui, cette réunion “n’a aucun fondement légal ni de légitimité organisationnelle ou politique”. Elle représente, à ses yeux, ni plus ni moins qu’une “grave violation des décisions prises par le secrétariat général”. Ce dernier avait, en effet, invalidé la tenue de la première réunion de ce comité, le 18 mai dernier, suite à laquelle avait été élu Samir Koudar à sa tête, mais en l’absence de Benchamach qui avait levé la séance bien avant cette élection.

Malgré les décisions qui ont fait suite à cette réunion, dont la destitution du président du bureau fédéral Mohamed El Hamouti,des secrétaires régionaux et de l’adjoint du SG et membre du bureau politique Ahmed Akhchichine, une autre réunion s’est tenue au siège du parti à Agadir le samedi 15 juin. Et cette dernière a, d’après le communiqué du secrétariat général, enfoncé le parti dans “l’anarchie” en “interdisant à certains membres l’accès au siège régional”. “Ce qui fait obstacle au cours normal du travail au sein des organismes du parti”. 

Pour Benchamach, un rappel à l’ordre s’impose donc vis-à-vis des militants du PAM, à qui il demande de “se mobiliser pour leurs institutions et de donner raison aux règlements organisationnels et politiques ainsi qu’à l’éthique de l’activité partisane et les principes de transparence”.

Appel en dernier recours, car le SG a été débouté par la justice, à la veille de la réunion qu’il a tenté d’interdire par la voie d’une plainte en référé. C’est ce que nous affirment des membres de la jeunesse du parti, signataires de “l’Appel pour l’avenir”. D’après ces derniers, Benchamach a déposé plainte contre Koudar auprès du tribunal de première instance d’Agadir l’accusant d’avoir convoqué une réunion illégale et d’avoir violé les règlements. “Le tribunal a accepté la plainte dans la forme, mais dans le fond, il a estimé que la réunion n’est pas illégale du moment qu’elle relève du conseil national et non du secrétariat général. Pour le reste, il s’est déclaré incompétent pour statuer”, explique à notre rédaction un membre de la jeunesse du parti. 

Koudar s’est fait représenter à l’occasion par l’avocat bien connu du parti Abdellatif Ouahbi qui soutient le groupe “Appel pour l’avenir”. Dans un post sur la page Facebook du parti à Hay Ryad/Agdal, une photo prise devant la salle d’audience montre le soulagement des membres du comité préparatoire qui après l’audience qui s’est déroulée le vendredi 14 juin, annonce le programme du comité pour le lendemain. 

Le 3 juin, il a également déposé plainte auprès du tribunal de première instance de Rabat contre les décisions prises par le SG jugées “abusives”. C’est l’avis que partage d’ailleurs la présidente du conseil national du PAM, Fatima-Zahra Mansouri, qui a depuis publié deux communiqués, le 29 mai et le 12 juin, dans lesquels elle dénonce des “décisions légalement infondées” de Benchamach.

Après la réunion du comité préparatoire, d’autres auront lieux, nous assurent les signataires de l’“Appel pour l’avenir”, précisant qu’ils poursuivent leur mission de préparation du congrès national “qui devra avoir lieu avant janvier prochain”.