MAROC
22/07/2018 14h:33 CET

PAM: 10 recours et 2 démissions après l'élection du bureau politique

Benchamach lance une mise en garde.

PAM/Facebook

PARTI - Le week-end dernier, le PAM avait élu son bureau politique. Ce week-end, le parti du Tracteur annonce sur son site web que les résultats de ces élections ont fait l’objet de 10 recours et 2 démissions, “l’une concerne une militante dans l’organisation des femmes du PAM et l’autre un membre de l’organisation de la jeunesse”. 

Si l’identité des deux démissionnaires n’est pas révélée par le PAM, son secrétaire général, Hakim Benchamach, s’est dit, toutefois, “surpris” par cette attitude venant de “certains ayant participé à l’opération démocratique, déposé leur candidature, participé à l’élaboration de la vision présentée et obtenu des voix”. Pour lui, ces candidats se devaient d’accepter les résultats des urnes et “s’ils ont des doutes, ils n’ont qu’à déposer des recours au lieu de se retourner contre cette opération démocratique dans sa totalité”. 

Contrarié, Benchamach ne le cache pas, insistant sur le fait que “la constitution du bureau politique n’est pas une fin en soi” mais “un outil de travail” dicté par les principes et le projet collectif du parti qui devra faire face à “de multiples difficultés”.

Le nouveau secrétaire général a promis, par ailleurs, que les recours déposés feront l’objet d’un examen par la commission concernée, conformément au règlement interne. Et d’insister qu’une fois les avis de la commission lui seront transmis, l’objectivité sera de rigueur et “nous ne tolérerons aucun chantage”. 

Souhaitant apporter la preuve de son impartialité, Benchamach a lui même veillé sur l’opération de réception des recours, cinq jours après le verdict des urnes, comme le montre cette vidéo du parti:  

 

Pour le secrétaire général du PAM, l’étape post-élection du bureau politique est décisive pour la reconstruction du parti. Il a appelé les militants et militantes du conseil national à “faire confiance aux institutions de leur parti”, à “se faire confiance mutuellement” et à “accepter la démocratie et non pas se révolter lorsque les résultats ne sont pas en leur faveur”. 

Déjà à l’annonce des résultats de ces élections, le patron du PAM avait appelé son équipe à la nécessité de “gérer les différences” dans le but de “renforcer l’attractivité du parti”. Le bureau politique, élu par suffrage direct, se compose de 12 élus représentants les régions, 5 représentants des jeunes et 6 représentants femmes qui ont été élus. A ce bureau politique 7 autres membres seront  sélectionnés par le secrétaire général parmi les cadres et compétences du parti.