MAROC
26/07/2018 10h:21 CET

Palestine: Trois Palestiniens tués lors des bombardements israéliens à Gaza

Le cessez-le-feu n'aura duré que cinq jours.

Anadolu Agency via Getty Images

GAZA - Trois Palestiniens ont péri mercredi soir lors de bombardements israéliens à l’est de Gaza, seulement cinq jours après l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas. 

Selon les médias, l’armée israélienne a annoncé, dans un communiqué, que l’artillerie avait “visé sept postes militaires contrôlés par le Hamas”. Une attaque en réplique ”à des tirs depuis l’enclave palestinienne” qui ont blessé un soldat israélien, rapporte la radio RFI.

Le Hamas avait annoncé, samedi dernier, un cessez-le-feu après une escalade de violences la veille qui a coûté la vie à quatre Palestiniens et un soldat israélien.

Au moins 153 Palestiniens ont perdu la vie lors des tirs israéliens dans la bande de Gaza, durant des manifestations contre le blocus israélien qui dure depuis plus de 10 ans, et pour réclamer le droit au retour des Palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de leurs terres à la création d’Israël en 1948. 

Vendredi soir, alors que les affrontements menaçaient de dégénérer en guerre, l’envoyé spécial de l’ONU pour le Moyen-Orient Nickolay Mladenov avait instamment appelé les deux parties à la retenue. 

Samedi, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait “demandé au Hamas et aux militants palestiniens d’arrêter de tirer des roquettes et de lancer des ballons incendiaires et de ne plus se livrer à des provocations le long de la ligne de séparation” entre Israël et la bande de Gaza, ajoutant qu’Israël doit montrer de la retenue pour éviter d’enflammer la situation.”