ALGÉRIE
01/02/2019 17h:35 CET | Actualisé 01/02/2019 17h:36 CET

Ouyahia: les militants du RND mobilisés pour le succès de la campagne électorale au profit de M. Abdelaziz Bouteflika

RYAD KRAMDI via Getty Images

Le Secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia a donné, vendredi à Alger, des instructions à l’ensemble des militants du parti en vue de se mobiliser pour mener à bien la campagne au profit du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, “dont nous attendons l’annonce de sa candidature pour un nouveau mandat”.

Dans son allocution de clôture du 6ème Conseil national du parti, Ahmed Ouyahia a indiqué que “tous les militants du RND seront mobilisés à partir de samedi et jusqu’à la fin de la campagne électorale en prévision de la présidentielle du 18 avril prochain, au profit du Président Bouteflika dont nous attendons l’annonce officielle de sa candidature pour un nouveau mandat présidentiel”.

“Toute la machine électorale du parti sera mobilisée pour collecter les signatures et contribuer à l’organisation de la campagne”, au profit du président Bouteflika, a ajouté M. Ouyahia relevant que le parti “est bien ancré dans la société et dispose d’une base militante”.

A cet égard, M. Ouyahia a fait part de son vœu de voir le 18 avril prochain, “une journée de victoire du Président Bouteflika et de la continuité et une nouvelle porte pour le progrès de l’Algérie”.

A ce titre, le SG du RND a précisé que le parti “s’est engagé avec constance”, depuis 1999 aux côtés du président Bouteflika que nous appelons ” depuis juin dernier à se porter candidat pour un nouveau mandat présidentiel”.

Le Conseil national s’est félicité, dans sa déclaration finale adoptée, de la convocation du corps électoral, relevant à ce propos, que ce rendez-vous électoral sera “une nouvelle victoire de la démocratie dans notre pays”.

Le Conseil national a salué, dans ce même contexte, ” la politique fructueuse promue par le président de la République durant les cinq dernières années pour l’approfondissement du processus de reconstruction nationale, ainsi que pour la consolidation de la sécurité, de l’unité et de la stabilité de l’Algérie, dans un contexte financier difficile et dans un environnement régional très complexe”.

Ainsi, le conseil national a réitéré l’appel de “tous les militants du parti au Moudjahid Abdelaziz Bouteflika à annoncer sa candidature pour l’Elections présidentielle du 18 Avril, de sorte que l’Algérie poursuive sa construction nationale dans l’unité et la stabilité”, estimant que sa réélection constituera “un gage de continuité et de stabilité nationales, face aux nombreux défis qui interpellent encore l’Algérie”.

Le conseil a appelé, à ce propos, l’ensemble des militants, des élus et des cadres du parti , à se mobiliser pleinement pour prendre une part active dans les préparatifs et le déroulement de la campagne électorale en faveur du Président Bouteflika.

Par ailleurs, le conseil national du RND a rendu hommage à l’Armée Nationale Populaire (ANP) et aux forces de sécurité pour l’efficacité de la lutte implacable qu’elles mènent contre les résidus du terrorisme et contre les réseaux de crimes transfrontaliers, mettant ainsi en échec les tentatives d’introduire dans le pays des terroristes, des armes de guerre et des drogues, réitérant son appel à la population, notamment dans les wilayas frontalières, à la vigilance pour concourir à la préservation de la sécurité du pays, face aux menaces découlant des conflits et foyers de tensions dans le voisinage.

Aussi, le Conseil National a salué l’annonce de la composante de l’Académie algérienne de langue amazighe dont la mise en place permettra d’assurer l’harmonisation et le développement de cette langue nationale et officielle, sur des bases scientifiques au service de l’unité de la Nation.

Il s’est également félicité du renforcement de la couverture administrative dans les wilayas du sud, au service de la population et du développement dans cette partie du pays, appelant à la mise en place des wilayas déléguées dans les Hauts Plateaux dans la mesure des moyens financiers disponibles.

Examinant la situation économique, le Conseil National note avec satisfaction que malgré la conjoncture financière difficile, le pays a réalisé l’année écoulée, des résultats satisfaisants, notamment une relance de l’activité en général, une croissance appréciable hors du secteur des hydrocarbures, et une maitrise de l’inflation.

Il a salué la persévérance du Gouvernement, sous les directives du président de la République, dans la mise en place d’une forte politique de justice sociale et de solidarité nationale. Il relève à ce titre que la loi de finances pour 2019 ne comporte aucune hausse de taxe ou d’impôt, ce qui concourt à la préservation du pouvoir d’achat des citoyens.

Analysant la situation au niveau régional et international, le Conseil national a relevé avec préoccupation la persistance de conflits et de tensions menaçant la paix et la sécurité, condamnant avec force la répression barbare de l’occupant sioniste contre le peuple palestinien et réaffirmant sa solidarité avec le peuple palestinien frère pour la consécration de ses droits inaliénables, y compris l’édification de son Etat indépendant et souverain avec El Qods comme capitale.

A ce titre, il condamne la décision de certains pays de transférer leurs ambassades à EL QODS, en violation des résolutions des Nations Unies.

Le Conseil National a réaffirmé la solidarité du Rassemblement avec le peuple sahraoui frère, pour l’exercice de son droit à l’autodétermination, se félicitant de la reprise des négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario.

Concernant la Libye, le Conseil national a appelé toutes les parties libyennes à concourir à l’aboutissement des efforts du Représentant des Nations Unies pour le retour du peuple libyen aux urnes, l’élection d’institutions acceptées par tous, et pour la réconciliation nationale dans ce pays frère et voisin.

Le Conseil national condamne la persistance des actes de violence à travers le Sahel et notamment au Mali. Il renouvelle son appel au peuple malien frère à hâter la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation que ses représentants ont signé à Alger, estimant que la restauration de l’unité du peuple malien et de l’autorité de son Etat, notamment au Nord, sont des impératifs pour le bien-être de ce pays voisin, mais aussi pour l’éradication du terrorisme dans toute la sous région.

La clôture a également été marquée par l’adoption du projet de Résolution organique de la session, à travers laquelle le Conseil national a salué l’engagement et la mobilisation des cadres du parti lors du renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation, dénonçant les dépassements, et “la violence abjecte”, qui ont accompagné cet événement dans certaines wilayas. Il considère que “ce sont là des actes qui n’ont servi ni la démocratie ni l’Etat de droit”.