ALGÉRIE
25/02/2019 10h:12 CET

Ouyahia présente, ce lundi, la Déclaration de politique générale devant l'APN

NurPhoto via Getty Images

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, présentera aujourd’hui lundi, la Déclaration de politique générale devant l’Assemblée populaire nationale (APN).

La déclaration de politique générale qui sera présentée en séance plénière devant les députés de l’APN, sera suivie d’un débat général qui se poursuivra jusqu’à mercredi, alors que les réponses de M. Ouyahia aux questions et préoccupations des députés sont programmées jeudi 28 février dans l’après-midi.

La Déclaration de politique générale comprend six chapitres relatifs au bilan du gouvernement dans les différents secteurs et une conclusion axée sur “les vertus de la continuité”. Elle comprend une évaluation du bilan du gouvernement qui “reflète de nombreuses avancées dans la mise en œuvre du programme du président de la République”.

“Ces avancées soulignent les vertus de la continuité, qu’il s’agisse de la continuité dans le quinquennat actuel de son Excellence le Président Abdelaziz Bouteflika, ou qu’il s’agisse de la continuité dans le processus de reconstruction nationale conduit par le chef de l’Etat”, souligne le document.

La Déclaration est accompagnée d’annexes résumant les résultats du quinquennat 2014-2018, mais aussi de la période allant de 1999 à 2018.

Il s’agit d’un bilan quinquennal 2014-2018 “riche en réformes et en réalisations”, note le document, soulignant que “les cinq dernières années qui sont riches en avancées dans la modernisation de l’Etat, ont été marquées par l’exécution quasi-totale des engagements pris par le chef de l’Etat lorsqu’il s’est présenté devant le peuple en avril 2014″.

Pour ce qui est du bilan 1999-2018, il est qualifié de “véritable renaissance nationale, fruit de la continuité”. Le document cite notamment le rétablissement de la paix et de la réconciliation nationale, ainsi que les “réalisations physiques imposantes”, entre autres la livraison totale de plus de 4 millions de logements, l’évolution des indicateurs du développement humain (les taux de scolarisation, de raccordements à l’eau potable, aux réseaux d’assainissement, à l’électricité proches de 100%), de même que le remboursement par anticipation de plus de 25 milliards USD de dettes.

Pour ce qui est des chapitres de la Déclaration de politique générale, le premier est consacré à l’amélioration de la gouvernance et le renforcement de l’Etat de droit, réparti en quatre sections, à savoir la modernisation de la gouvernance territoriale et des rapports avec les citoyens, la numérisation de l’administration publique et la poursuite de la modernisation de la gouvernance financière.

Le deuxième chapitre relatif à l’économie englobe plusieurs secteurs, notamment l’agriculture, le développement rural, la pêche, l’industrie, les mines, l’énergie, le tourisme, l’artisanat et le commerce.