ALGÉRIE
18/03/2019 12h:10 CET

Ouyahia estime qu'il faut "répondre dans les meilleurs délais" aux revendications de la rue

NurPhoto via Getty Images

Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a estimé dimanche 12 mars dans une lettre envoyée aux militants de son parti qu’il faut “répondre” dans les meilleurs délais “aux revendications pacifiques” du peuple. 

Le désormais ex-Premier ministre, replacé par Noureddine Bedoui il y a une semaine en guise de réponse à la contestation populaire, affirme dans sa lettre qu’adresser les revendications ”évitera à notre pays tout dérapage” et permettra à l’Algérie de “reprendre son souffle afin de poursuivre son chemin vers le développement économique et social”. 

Le ton de la lettre de M. Ouyahia tranche avec sa déclaration le 28 février quand il était encore à la tête du gouvernement. Il avait évoqué le scénario syrien en parlant de la contestation contre le pouvoir. “En Syrie aussi, ça avait commencé avec des roses”, avait-il lancé à l’APN en référence aux fleurs offertes par des manifestants à des policiers. 

Même s’il affirme que “aucune gouvernance et aucun pouvoir n’est au dessus de l’Algérie”, le secrétaire général du RND reste fidèle à la solution imaginée par la présidence pour tenter une sortie de crise, à savoir la prolongation du 4e mandat et une “transition” conduite par le pouvoir. M. Ouyahia affirme que le parti prendra part à ce processus.

Les manifestations du vendredi 15 mars ont été une réponse cinglante contre ce scénario. De nombreux manifestants ont brandi des pancartes et répété des slogans hostiles à M. Bedoui, M. Lamamra (nouveau vice-premier ministre) et exigeant un départ immédiat de Abdelaziz Bouteflika.