LES BLOGS
10/05/2019 18h:31 CET | Actualisé 10/05/2019 18h:31 CET

Oublier son Ex: Comment se reconstruire avec le temps

Il y a en général deux types de réactions face à un(e) Ex: soit on l’oublie rapidement et facilement, soit c’est tout l’inverse.

Malte Mueller via Getty Images

Vivre une rupture amoureuse est un épisode extrêmement douloureux pour chaque individu. Nous avons tous vécu ce genre d’étape de vie dans nos existences. Et nous n’en sortons jamais indemne, cela nous forge, cela nous fait grandir, cela nous traumatise parfois et peut changer notre regard face au monde et à l’amour.

Divorce, séparation, deuil, trahison, perdre l’être aimé signifient une rupture affective violente. Et la plupart du temps cela a un impact tant physique, psychique qu’émotionnel.

Pour beaucoup c’est un coup de massue qui peut perturber durablement l’organisme si l’on n’y fait pas attention.

Il y a plusieurs étapes par lesquelles on peut passer: sidération, déni, colère, profond abattement et chagrin.

Tsunamis émotionnels et choc psychologique

Beaucoup peuvent choisir le déni, le rejet des autres, l’isolement, l’utilisation de drogues afin d’anesthésier la douleur, ou passer par un cap d’agressivité et d’auto destruction mentale. Comme si en prime, il fallait gérer en prime la “culpabilité” d’avoir été abandonné…

Il y a en général deux types de réactions face à un Ex: soit on l’oublie rapidement et facilement, soit c’est tout l’inverse.

Alors oui, les hommes et non les femmes uniquement, peuvent avoir du mal à oublier un(e) Ex!

Surtout celles qui vont véritablement comptées à leurs yeux.

Il est difficile pour homme ou une femme d’oublier une véritable histoire d’amour... Ce n’est pas tous les jours que l’on peut vivre ce type d’histoire. Et que l’on soit un homme ou une femme, il est toujours plus compliqué d’oublier ces souvenirs et beaux moments passés.

L’échec en amour est difficile à accepter

Ce n’est pas que la fin d’une belle relation, c’est un échec d’un réel choix de vie.

C’est la même chose pour les femmes mais elles ont parfois plus tendance à vouloir se montrer fortes, montrer que cela ne les atteint pas tant que ça… mais certaines peuvent aussi mourir de chagrin.

Difficile d’effacer les souvenirs

On ne peut pas oublier la rencontre, les beaux souvenirs, les expériences vécues, c’est d’autant plus compliqué selon l’intensité de la relation, le caractère de la personne et la façon dont les choses se sont terminées. Et plus une histoire a été forte, plus longue elle est à oublier.

Attention on ne peut remplacer l’amour par une prochaine histoire

Les hommes sont plus pragmatiques moins sentimentaux et pour combler un vide, ils vont tenter “d’oublier” en allant dans les bras d’une autre, afin de combler le vide présent. Si après une rupture un homme ne rencontre aucune femme qui lui fasse vibrer le cœur autant que son ex le faisait, il est possible que de repenser à son ex lui permette de se remonter le moral.

Penser à ces beaux moments permet de remplacer le vide d’un présent qui est assez triste et monotone. Là encore, il y a le risque de tomber dans une idéalisation du passé.

Quand on a le choix on ne comble pas un vide avec de mauvaises choses, mais bel et bien avec les meilleurs souvenirs que nous avons et donc avec nos plus fortes relations.

Dire au revoir à des moments forts

Oublier son ex ce n’est pas seulement dire au revoir à une personne, un caractère, des qualités, c’est aussi dire au revoir à tout un pan de sa vie, à des souvenirs, des découvertes et des moments forts.

L’amour ne dure que trois ans

Pourtant il faut accepter de regarder vers le futur, de regarder vers l’inconnu.

Accepter de s’ouvrir sans crainte à l’avenir n’est pas une chose toujours évidente.

Affronter la douleur

La stratégie de faire face ici est très importante, il faut mentalement accepter de laisser la personne partir, sinon le sujet peut rester coincé dans un entre deux toxique, alimenté de faux espoirs. 

Se réapproprier ses émotions

Il faut accepter sa souffrance et lui donner son temps en l’accueillant d’abord. 

Le Syndrome du cœur brisé

Plus qu’un mythe, c’est une pathologie diagnostiquée par les japonais en 1990, des médecins vont détecter ce syndrome. Le cœur brisé est en fait une pathologie déclenchée par un stress émotionnel ou physique pouvant provoquer une défaillance cardiaque aiguë et mener au décès, dans certains cas. C’est la cardiomyopathie de Tako-Tsubo (TTC), du nom d’un pot en céramique utilisé par les pêcheurs japonais pour piéger les poulpes. Il s’agit d’un récipient convexe au col étroit qui empêche le poulpe de ressortir. Lors de la contraction, le cœur prend la forme de ce piège: la pointe du cœur (apex) s’immobilise (“akinésie”) et gonfle comme un ballon. On appelle aussi le syndrome du coeur brisé “la cardiomyopathie de stress”. Et à ce jour, il n’y a pas de traitement à cette maladie du cœur.

Comment la sophrologie intervient?

Un chagrin d’amour ne se règle pas en quelques semaines, il faut rester réaliste dans les attentes et ne pas bruler les étapes. Une période de repli s’impose et c’est là que l’on peut faire appel aux thérapies brèves comme la Sophrologie pour se reconstruire durant ce temps de pause pour renaitre à nouveau.

Se réapproprier son schéma corporel, reprendre contact avec les ressentis physiques et mentaux, afin de se recentrer et se mettre en mode bulle pour passer le cap de cette période douloureuse.

Le corps, le cœur, la tête souffrent mais il ne faut pas être le déni, il faut accueillir sa peine et ses manifestations avec bienveillance, se donner le droit de sa peine  et ensuite essayer de la tempérer sur la durée.

Un gros travail de respiration va permettre d’oxygéner le mental mais aussi d’évacuer le toxique tout en calmant les tensions corporelles. Mais il faudra surtout se donner le temps, certains jours seront faciles d’autres moins. Mais c’est le temps qui aura le dernier mot sur la souffrance et sa représentation et comment elle interagit avec nous.

La Sophrologie permettra de cibler les parties endolories de soi pour les isoler du reste du corps, des parties restées saines.

Pour certains sujets dans le refoulement, la Sophrologie va permettre d’évacuer et de mettre en mots pour se libérer de la charge sur le corps.

S’autoriser avec bienveillance les émotions intenses, colère, rancœur, ressenti passage nécessaire pour cautériser la plaie morale.

Retrouvez l’équilibre dans sa vie

Quand la peine est immense, il est très difficile de reprendre le cours des choses : boulot, vie sociale, vie de famille, ici il sera crucial de retrouver l’équilibre et se donner les moyens pour y parvenir. La pensée positive, les visualisations mentales seront d’une grande aide en ce sens.

Reconstruire son miroir en confiance

La fêlure n’est pas sur le cœur uniquement, elle peut sérieusement écorner notre image, et notre miroir, on peut perdre confiance et devenir en rejet de soi.En se réappropriant progressivement le corps, on peut revaloriser son miroir.  Notre corps doit se construire un bouclier pour justement ne pas  succomber sur une mésestime durable.

Booster ses capacités

« Je suis capable, je suis capable d’aimer à nouveau  et d’être aimé à nouveau » j’ai de la valeur » connaitre sa valeur permet de faire face aux doutes d’un renouveau amoureux.La vie continue et les perspectives sont   à l’infini, il faut en fait programmer cela dans le cerveau du sujet par le biais d’exercices d’auto suggestion. Le changement est là il est nécessaire et permet d’aller vers l’avant

Envisager un futur serein

La Sophrologie permet le lâcher prise et fait prendre conscience que l’on est pas responsable de sa souffrance, pour ne pas s’ enfermer dans une culpabilité toxique. Le sujet a fait du mieux qu’il pouvait et aujourdhui, il doit tirer un apprentissage de ce passé pour justifier le futur.

Retrouvez les conseils de Fériel Berraies : www.feriel-berraies-therapeute.com

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.