ALGÉRIE
05/08/2018 16h:57 CET

Ouargla: le rassemblement contre un concert de musique est "déraisonnable", selon Mihoubi

Facebook/

forum du quotidien El HiwarLe ministre de la Culture a qualifié d’“irraisonnable” la volonté d’habitants de la wilaya de Ouargla d’interrompre un festival culturel par un rassemblement puis par une prière collective.

Azzedine Mihoubi, invité samedi 04 juillet du forum du quotidien El Hiwar, a déclaré qu’il est “irraisonnable qu’un groupe prive le reste des Algériens de concerts artistiques”. 

Fin juillet, plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées devant le théâtre de la ville de Ouargla pour tenir une prière collective et par la même occasion dénoncer la tenue d’un spectacle.

Les protestataires, qui appelaient au boycott d’un concert du chanteur “Kader Japonais”, ont dénoncé l’organisation en priorité de festivals culturels tandis que des revendications sociales sont marginalisées et restent sans réponse de la part des autorités.

Ils ont ainsi appelé à “construire des hôpitaux”, à “baisser les prix des factures d’électricité et de l’eau” avant d’envisager ce “genre de choses”, tels les concerts musicaux.

Les mêmes protestations ont été organisées dans les villes de Tébessa et Sidi Bel Abbès, où des habitants ont rejeté l’organisation du festival de raï. 

Un “acte isolé”

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi présentait ainsi ces rassemblements comme un acte isolé. Il a ainsi affirmé, lors de son intervention au forum du quotidien El Hiwar, qu’il est “déraisonnable” qu’un “groupe prive le reste des Algériens” des activités culturelles.

Il a ensuite rajouté que ses autorités “rejettent les rumeurs selon lesquelles les citoyens sont réticents aux festivals culturels et artistiques”. 

Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a révélé dans le même forum que “le budget des festivités culturelles qui ont marqué la scène culturelle en Algérie durant 2018 n’a pas dépassé les 430 millions de dinars y compris le festival de Timgad, de Djemila, d’Oran du film arabe et le salon du livre.

Il a également déclaré que l’Algérie étudie un projet de festival “meilleur” que le festival Mawazine du Maroc en matière “d’organisation et d’invités”, rajoutant que ce festival pourrait être annuel.