TUNISIE
11/04/2018 13h:52 CET

OTE: Le soutien exceptionnel de l'UE aux exportations d’huile d’olive tunisienne n'a pas été à la hauteur des promesses

L'OTE déçu par le faible soutien européen aux exportations d’huile d’olive tunisienne.

ValentynVolkov via Getty Images

Censé promouvoir l’huile d’olive tunisienne et apporter un coup de pouce à l’économie nationale notamment après les attentats de 2015, le soutien exceptionnel l’Union Européenne envers la Tunisie serait finalement de la poudre aux yeux. C’est ce qu’a constaté l’Observatoire tunisien de l’économie (OTE), dans un document intitulé “Bilan du soutien européen temporaire aux exportations d’huile d’olive tunisienne”.

Chiffres à l’appui, l’observatoire a dressé le bilan des licences octroyées récemment par l’UE à la Tunisie et a révélé que la réalité est, en fait, très loin des objectifs escomptés.

“Il apparaît que le soutien exceptionnel sur deux années que l’Union Européenne avait promis à la Tunisie dans le secteur de l’huile d’olive n’a pas été à la hauteur des promesses” a-t-il déploré.

En effet, il a fait savoir qu’en deux ans, seulement 2557 tonnes d’huile d’olive ont profité des licences de dédouanement, soit 3,7%, sur les quotas promis estimés à 70.000 tonnes. 

OTE rapport

 

L’OTE déçu de la promesse de l’UE pour le dédouanement des exportations d’huile d’olive tunisienne

Pour commencer, l’OTE est revenu sur le cadre du règlement 2016/580 adopté par le Parlement européen le 19 avril 2016, soit peu après l’attentat terroriste du 16 juin 2015. L’observatoire a tenu à préciser, par ailleurs, que cette décision a été prise lors du premier round de négociation pour un Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA) entre l’UE et la Tunisie du 18 au 21 Avril 2016.

En fait, ce règlement octroie un quota supplémentaire dédouané de 35.000 tonnes par an d’huile d’olive vierge dans une période limitée à 2016 et 2017, en plus du quota annuel de 56.700. 

Sur deux ans, l’Union Européenne offre ainsi à la Tunisie un quota potentiel de 70.000 tonnes d’huile d’olive dédouanées, mais à une condition:

“Afin de “maintenir la stabilité du marché de l’huile d’olive dans l’Union”, ces quotas supplémentaires ne peuvent être utilisés qu’après que la partie tunisienne épuise le volume de quota exonéré par le règlement 1918/2006, c’est-à-dire après épuisement du quota de 56.700 tonnes” explique l’OTE.

Le nouveau règlement 2016 stipule, également, l’évaluation à mi-parcours de l’impact de l’autorisation européenne sur le marché de l’huile d’olive de l’Union européenne avec la possibilité de la suspendre ou la corriger.

Ainsi, selon ce rapport, seules 2557 tonnes ont effectivement été utilisées pour l’exonération de l’exportation de l’huile d’olive en 2016, qui représente seulement 7,3% du quota promis. Concernant l’année 2017, l’UE n’a pas permis à la Tunisie de profiter de ce privilège puisqu’elle n’a pas épuisé son quota annuel. 

“Sur l’année 2017, les licences octroyées par l’UE dans le cadre du règlement 1918/2006 n’ont pas été toutes octroyées (...) de telle sorte qu’à la
fin de l’année 2017 seulement 55994 sur 56700 tonnes ont été octroyées à la Tunisie” a détaillé le rapport.  

OTE rapport

L’opacité règne dans l’octroi des certificats d’importation

D’autre part, l’OTE a fortement critiqué l’opacité dans l’octroi des certificats d’importation et de leur utilisation effective. Il a mentionné dans son rapport que contrairement aux années précédentes, le site de la Commission Européenne ne publie plus le nombre de licences demandées ni la quantité d’huile d’olive effectivement dédouanée. “Etant donné que l’amendement de Novembre 2015 ne permet plus de suivre mois par mois la quantité d’huile d’olive exonérée, nous devons reprendre les éléments chiffrés du rapport de suivi pour l’année 2016 effectué par la Commission Européenne en décembre 2016” a-t-il regretté.

La Tunisie, l’un des premiers exportateurs d’huile d’olive au monde, en concurrence avec l’Espagne et l’Italie, envisage l’exportation de près de 200 mille tonnes d’huile d’olive dont plus de 25 mille tonnes conditionnées, au vu d’une récolte record prévue au cours de la saison 2017/2018.

L’huile d’olive tunisienne est exportée vers 54 marchés internationaux, notamment ceux de l’UE (Union Européenne) qui accaparent la part du lion avec plus de 56 mille tonnes, suivis des États-Unis d’Amérique avec 35 mille tonnes dont 7 mille tonnes d’huile conditionnée.

La Tunisie a accédé à de nouveaux marchés prometteurs, au cours des dernières années, à savoir les marchés Russe, Indien, Japonais et Africains.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.