MAROC
11/11/2015 06h:17 CET

ONU: Le diplomate marocain Jamal Benomar nommé conseiller spécial de Ban Ki-moon

ONU
ONU: Le diplomate marocain Jamal Benomar nommé conseiller spécial de Ban Ki-moon

DIPLOMATIE – Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a annoncé lundi 9 novembre dans un communiqué la nomination de M. Jamal Benomar, diplomate d’origine marocaine, comme son conseiller spécial, avec rang de Secrétaire général adjoint.

Ancien envoyé spécial de Ban Ki-moon pour le Yémen, M. Benomar avait tenté, entre 2012 et 2015, de mener une médiation entre les différentes parties de la crise yéménite suite à la chute du président Ali Abdallah Saleh.

L’échec de la mise en place d’une transition démocratique dans le pays, et le lancement d’une coalition arabe menée par l’Arabie saoudite contre les chiites, a poussé le diplomate à démissionner en avril dernier.

Jamal Benomar a occupé diverses fonctions depuis qu’il a rejoint les Nations Unies en 1993, notamment au sein du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, au Programme des Nations Unies pour le développement et au Département des affaires politiques.

Il a également dirigé le Bureau d’appui à la consolidation de la paix, et fut l’envoyé spécial du Secrétaire général en Afghanistan et en Irak, où il a appuyé la Conférence pour le dialogue national en 2004.

Dans son communiqué, l'ONU rappelle qu'avant d’entamer sa carrière dans le système des Nations Unies, M. Benomar avait dirigé le Centre Carter et travaillé avec l’ancien président des États-Unis, M. Jimmy Carter, sur les questions de droits de l’homme et de médiation.

Il a également travaillé pour Amnesty International à Londres. Tout au long de sa carrière, M. Benomar a travaillé comme conseiller sur les questions relatives à l’état de droit, la gouvernance et le règlement des conflits dans plus de 30 pays.

Né en 1957, M. Benomar est diplômé en droit international – avec une spécialisation en droits de l’homme –, en économie et en sciences politiques. Il a étudié au Maroc et à l’Université de Paris où il a obtenu deux maîtrises, puis un doctorat à l’Université de Londres.

Galerie photo Les 10 hauts fonctionnaires les plus puissants du Maroc Voyez les images