ALGÉRIE
20/12/2018 14h:54 CET

On a testé pour vous le Samsung Galaxy Note 9

Lancé en septembre 2018, le Samsung Galaxy Note 9 apporte d’importantes améliorations et introduit de nouvelles technologies, comparé au précédent modèle, le Note 8.

beer5020 via Getty Images

En dotant son Galaxy Note 9 d’un des meilleurs écrans pour terminaux mobiles, d’une camera AI, d’un S Pen équipé d’une connectivité Bluetooth, et d’une batterie à forte capacité, en plus des nouveauté logicielles, Samsung a effectué un pas de géant en livrant la pointe de sa technologie aux usagers. Ici quelques tests effectués sur un modèle aimablement prêté par Samsung Algérie.

Lancé en septembre 2018, le Samsung Galaxy Note 9 apporte d’importantes améliorations et introduit de nouvelles technologies, comparé au précédent modèle, le Note 8.

Les plus importantes innovations introduites avec le Galaxy Note 9 concernant le stylet S Pen, la batterie, la double caméra arrière, et un environnement bureau DeX avec connexion direct, c’est à dire sans station d’accueil ou dock. L’autre nouveauté, c’est l’introduction d’un système de refroidissement à base de fibre de carbone et d’eau pour éviter la surchauffe du smartphone en cas d’utilisation soutenue (par les jeux notamment) des ressources de ce smartphone.

Concernant ses caractéristiques, le Galaxy Note 9 est doté d’un écran “Quad HD” 2960x1440 (516ppi) Super AMOLED de 6,4 pouces, soit un plus large que son prédécesseur dans la famille Premium Note. Il est équipé d’une double caméra arrière avec double OIS (stabilisation optique d’image) de 12MP (chacune), et d’une caméra avant de 8MP, d’un CPU Samsung Exynos 9810, une puce graphique Mali-G72 MP18 (18 cœurs), de 6Go de RAM, et 128Go de mémoire interne, et d’une batterie de capacité 4000 mAh.

Un des changements apportés dans le Note 9 par rapport au Note 8, concerne le capteur d’empreintes digitales, que Samsung a déplacé en dessous de l’appareil photo double objectif, rendant la tâche plus facile pour les petites mains.

En terme de qualité d’affichage, l’écran Super AMOLED offre un excellent confort de vision, avec des couleurs riches et profondes, et aussi une excellente luminosité notamment en plein soleil.

L’autre nouveauté du Galaxy Note 9 c’est son S Pen amélioré qui, bien plus qu’un stylet, peut être utilisé comme une télécommande pour le smartphone, mais également pour naviguer dans les applications du terminal. Ainsi, un appui long sur le bouton du stylet permet d’ouvrir le menu ou une application choisie dans les paramètres de la télécommande S Pen.

La fonction qui est activée par défaut permet d’ouvrir l’appareil photo principal. Avec le S Pen comme télécommande, les photos sont plus faciles à prendre, dans des angles bien plus compliqués que s’il s’agissait d’appuyer sur l’écran.

Dans une nette différenciation avec les précédents modèles, l’appareil photo du Note 9 peut reconnaître une vingtaine de scènes (neige, couchers de soleil, plages et les sujets en contre-jour), et grâce à “Scene Optimizer” il ajuste automatiquement le contraste, la luminosité, la saturation, la balance des blancs et d’autres paramètres.

D’excellentes performances graphiques et de calcul

Dans la partie tests de performances, le Galaxy Note 9 a été soumis à une batterie d’applications de “Benchmark”. Testé avec la suite de testes de “PC Mark”, et de “3D Mark”, le dernier smartphone de Samsung obtient de très bons résultats.

Dans “Sling Shot Extreme (OPENGL ES 3.1)”, le test graphique de 3D Mark le plus exigeant en ressources 3DMark, le Note 9 (Exynos 9 Octa) s’en est plutôt bien tiré en réalisant un score général de 3356 points (résultat comparable à celui trouvé sur le site de l’éditeur de l’application - 3341), un score graphique de 3665, et 2590 pour le score physique. Selon l’application 3D Mark, le résultat du Galaxy Note 9 “est meilleur” à 84% des smartphones ayant été soumis au test Sling Shot Extreme (OPENGL ES 3.1).

Même constats pour la suite de tests de l’application PC Mark. En mode “Work 2.0 Performance”, le Galaxy Note 9 affiche un score général de 5007 points (contre 5297 points sur le site de l’éditeur).

C’est la moyenne obtenue dans cinq tests qui mesurent comment un smartphone gère les tâches de productivité courantes comme la navigation sur le Web, l’édition de vidéos et de photos, l’utilisation de documents (textes, tableaux… et autres) et de données. Dans la partie “Web Browsing 2.0” (qui mesure le rendu d’une page Web, le défilement, le zoom, et la recherche de contenu) le Note 9 obtient 6065 points, contre 4841 en “Video Editing” (mesure les performances lors de la lecture, l’édition et la sauvegarde

Vidéo), 4578 en “Writing 2.0” (mesure le temps d’ouverture, de modification et d’enregistrement d’un document), et 5041 points en “Photo Editing” (mesure le temps nécessaire pour ouvrir, éditer et sauvegarder un ensemble de 4 images de 4MP en JPEG). Quant à la “Data Manipulation” (simule les demandes de données d’applications telles comme fitness et financières) le résultat est de 4645 points.

Le résultat du test “Work 2.0 Battery Life” est de 8h50 (usage intensif du smartphone pour calculer le temps que met la charge de la batterie pour passer de 8% à 20%), et le “Storage” (performances d’écriture et de lecture sur les supports mémoires internes et externes) est de 4768 points (4896, selon le site de l’éditeur).

Enfin, le Galaxy Note 9 réalise un score de 2435 points (2449, selon l’éditeur) au test “Computer Vision”. Il s’agit d’un lot de trois tests portant sur la “reconnaissance des objets d’un ensemble de photos” (TensorFlow), le traitement d’image de code à barres et de codes QR (ZXing, ou Zebra Crossing), et le test de reconnaissance de texte en anglais d’un ensemble d’images (Tesseract).

redactic1819@gmail.com