MAROC
22/02/2019 17h:59 CET | Actualisé 22/02/2019 18h:01 CET

On a regardé pour vous "Taxi Bied" de Moncef Malzi

En sortie nationale depuis mercredi 20 février.

CINÉMA - Réalisé par Moncef Malzi, “Taxi Bied” est sorti en salle ce mercredi 20 février. Le long métrage réunit quelques grandes figures du cinéma marocain dont Mohamed El Khyari, Anas El Baz, Hassane Foulane, Saida Bâadi, Sahar Seddiki, Fadoua Taleb et Mohcine Malzi.

Le film réunit humour et action, “Taxi Bied” raconte l’histoire de Said, un jeune officier de police (Anas El Baz) qui poursuit depuis longtemps Bouaawina (Mohcine Malzi), le plus dangereux trafiquant de drogue de la région. Alors que ce dernier est en route pour une affaire suspecte, il entre en collision avec un grand taxi, avec à son bord le chauffeur Allal (Mohamed El Khyari) et ses passagers: Mounia une jeune infirmière amoureuse du policier Said, Nouhe, un instituteur, et Haj Ibrahim, un ancien militaire. Pris en otage pour transporter la marchandise du dealer, les passagers du taxi vont vivre le pire voyage de leur vie. Ne vous fiez pas à la bande annonce un poil dramatique du long-métrage. Le film est en effet davantage placé sous le signe de l’humour et n’a pas manqué de provoquer, lors de son avant-première, de nombreux rires dans la salle.

”J’ai passé une grande partie de ma vie à me déplacer en grand taxi, j’y voyais des gens qui ont des histoires qui s’y passent et beaucoup de richesses que j’ai toujours voulu reproduire dans un film”, confie au HuffPost Maroc Moncef Malzi, réalisateur et directeur de la photographie du film.

Sahar Seddiki, épouse de Moncef Malzi, qui interprète le rôle de l’infirmière dans le film, a indiqué que le rôle était très proche de sa vraie personnalité. “Le personnage de Mounia est très proche de ce que je suis vraiment. Ça m’a d’ailleurs un peu dérangée, parce que j’aime jouer des rôles différents, c’est un défi pour moi de faire quelque chose de différent, mais Moncef et moi avons développé un personnage qui m’a finalement plu”.

Que l’on aime ou pas le film, on ne peut pas rester indifférent aux scènes de Mohammed El Khyari. Ce dernier a fait un excellent duo avec Hassan Foulane, également connu pour son humour et l’on voit clairement que le réalisateur a beaucoup compté sur les mimiques d’El Khyari pour arracher le rire. “Le choix de Mohammed El Khyari était direct, je n’ai pas hésité une seconde à le choisir, je savais qu’il allait bien incarner ce rôle”, poursuit Moncef Malzi. 

S’exprimant sur la participation de son frère Mouhcine Malzi dans le rôle de Bouaawina, Moncef Malzi a déclaré que ce n’était pas un choix familial. “Mouhcine a ce qu’il faut pour incarner un rôle comme celui de Bouaawina, je ne l’ai pas choisi parce qu’il est mon frère. Ni lui, ni Sahar d’ailleurs n’ont été choisis pour ça. Ce sont des acteurs très talentueux avec qui je travaille, ils m’apportent beaucoup”, défend-il. 

Dans le film où l’on passe du rire, le réalisateur du film se souvient de scènes parfois un peu compliquées à tourner. ″Nous avons trouvé beaucoup de problèmes lors du tournage. La grande partie du film a été tournée dans une forêt, il faisait froid, et comme vous le savez, les scènes tournées à l’extérieur sont plus compliquées techniquement”, poursuit Moncef Malzi. 

Produit par Louzin Film Industry, le film “Taxi Bied” a été réalisé avec le soutien financier du Centre cinématographique marocain. Il est projeté depuis le 20 février, dans les salles de cinéma national, à Rabat, Casablanca, Marrakech, Fès, Meknès, Tétouan et Tanger.