TUNISIE
15/05/2018 18h:00 CET | Actualisé 15/05/2018 21h:01 CET

Olivier Poivre d'Arvor furieux de l'absence de touristes français des sites archéologiques tunisiens

“De grâce, bon dieu, venez ici !”

 

Filmant depuis le site romain de Thuburbo Majus situé dans le gouvernorat de Zaghouan, l’ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, pousse un coup de gueule à travers sa page Facebook, sur l’absence de touristes, en particulier français, de tels endroits historiques.

J’ai envie de pousser un coup de gueule, je suis furieux que mes compatriotes ne soient pas là; qu’ils ne soient pas au rendez-vous de cette histoire extraordinaire de la Tunisie.Olivier Poivre d'Arvor

L’ambassadeur semble déçu de voir à l’abandon, une partie de l’histoire de la Tunisie, aussi bien par les touristes que par les historiens et les Tunisiens eux mêmes.

“Où sont-ils les Français? Où sont-ils les touristes? Où sont-ils les visiteurs de Thuburbo Majus qui ont fait toutes leurs écoles pour raconter la grandeur de l’histoire de Carthage?” s’est-il exclamé.

Cet endroit “magique” situé à moins d’une soixantaine de kilomètres de Tunis, renferme l’une des nombreuses ruines romaines du pays, entre édifices religieux, civils, de loisirs, ou encore des quartiers d’habitation.

De grâce, bon dieu, venez ici !Olivier Poivre d'Arvor

“Amis Français, amis de la Tunisie, tous ceux qui passent leur temps en permanence à dire que c’est formidable la Tunisie, Prouvez-le! ” ajoute l’ambassadeur

Dans sa publication Facebook, Olivier Poivre d’Arvor a également appelé les tours opérateurs, les agences de voyage, les responsables touristiques et de l’hôtellerie, et les journalistes, à visiter l’endroit.

Il s’est également attaqué à tous ceux qui se disent “instruits et curieux”, mais qui se contentent de passer leurs vacances aux bords des plages à “bronzer”.

À quoi sert-il d’être instruit, curieux du monde, de la beauté, de l’histoire, si on n’est même pas fichu de faire autre chose que de bronzer idiot?Olivier Poivre d'Arvor

 Ci-dessous le texte de sa publication Facebook :

“Je suis furieux. Une colère qui ne passe pas. Ce matin, en allant rejoindre mes amis tunisiens à la cérémonie de lancement des travaux de construction de la future ISET Elife Siliana, je me suis arrêté à Thuburbo Majus, l’une des plus belles cités antiques de Tunisie.

Je suis en colère, oui, parce qu’à une heure et quart de Tunis, ce sublime ( je pèse mes mots) site n’est visité par quasiment aucun des 8 millions de touristes attendus dans le pays en 2018. L’ignorance est un scandale. Alors que le ministère tunisien des Affaires culturelles et l’Institut national du patrimoine entretiennent au mieux ces chefs d’œuvre, aucun des 800.000 touristes français espérés cette année n’est venu ou ne viendra! D’où ce coup de gueule pour dire à mes compatriotes, toutes affaires cessantes, de venir ici, à Thuburbo Majus, eux qui, dès leur plus jeune âge ont appris à l’école la grandeur de Carthage et de Rome.

À quoi sert d’être instruit, curieux du monde, de la beauté, de l’histoire, passionné des grandes civilisations, de l’universel, si on n’est même pas fichu de faire autre chose que de bronzer idiot? Alors oui, tours operators, agences de voyage, responsables touristiques et de l’hôtellerie, journalistes, visiteurs amoureux de la Tunisie, faites sans tarder et très nombreux le chemin de Thuburbo Majus!”

Depuis l’ancienne villa du célèbre auteur français Gustave Flaubert, à Carthage, Olivier Poivre d’Arvor et son frère Patrick Poivre D’Arvor, avaient appelé en octobre dernier à la rénovation de la résidence pour en faire une fondation.

L’ancien présentateur vedette du JT français, Patrick Poivre D’Arvor, avait lui aussi appelé les touristes français à venir en Tunisie et “découvrir et redécouvrir le bonheur d’y vivre”.

″À quelques jours de Noël, puisque ce ciel est bleu, comme il l’est presque toujours ici en Tunisie...je voudrais inciter tout mes compatriotes à venir ici, en vacances, pour se reposer ou pour découvrir.” s’était-il adressé à ses compatriotes.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.