MAROC
25/03/2019 19h:20 CET

Officiel: Trump reconnaît la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan

Décret signé, malgré les réactions de condamnation dans le monde.

ASSOCIATED PRESS

INTERNATIONAL -Les appels condamnant une “violation flagrante” du droit international ne l’auront pas influencé. Il avait exprimé son avis favorable jeudi 21 mars dernier, sur Twitter, c’est désormais officiel. Malgré les avertissements de la Ligue arabe, du Quai d’Orsai ou encore du Kremlin, le président américain Donald Trump a signé ce lundi 25 mars, à la Maison Blanche, le décret reconnaissant officiellement la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan, en présence du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

ASSOCIATED PRESS

En pleine campagne électorale dans son pays, Benjamin Netanyahu a déclaré qu’Israël “ne renoncerait jamais” à la majeure partie du Golan syrien soit 1200 km2, conquis par l’Etat hébreu lors de la guerre des Six Jours en 1967, avant de l’annexer en 1981, souligne l’AFP. Une annexion qui n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

La décision de Trump semble donner à Netanyahu un coup de pouce à deux semaines des élections israéliennes du 9 avril, sur fond de nombreuses inculpations pour corruption visant le Premier ministre israélien.

Elle intervient en outre alors que la principale organisation de lobbying israélien aux Etats-Unis (AIPAC) tient sa convention annuelle à Washington, boycottée par pas moins de sept candidats démocrates à la présidentielle de 2020, note la MAP.

L’absence des candidats démocrates à cet important rendez-vous des soutiens d’Israël marque un tournant au sein de la gauche américaine dont une partie n’hésite plus à prendre ses distances vis-à-vis de la politique résolument pro-Netanyahu de Donald Trump, à l’instar du candidat de confession juive Bernie Sanders qui s’est érigé en parangon de cette nouvelle mouvance, conclut l’agence de presse marocaine.