ALGÉRIE
13/11/2015 19h:27 CET | Actualisé 14/11/2015 04h:20 CET

Barack Obama: "les attaques de Paris frappent toute l'humanité et nos valeurs universelles"

ASSOCIATED PRESS
Rescue workers gather at victims in the 10th district of Paris, Friday, Nov. 13, 2015. Several dozen people were killed in a series of unprecedented attacks around Paris on Friday, French President Francois Hollande said, announcing that he was closing the country's borders and declaring a state of emergency. (AP Photo/Jacques Brinon)

"Les attentats qui ont frappé la capitale française vendredi soir ne sont pas seulement une attaque contre Paris, mais une attaque contre toute l'humanité et nos valeurs universelles", a déclaré Barack Obama lors d'une brève allocution à la Maison Blanche.

Briefé sur les événements en cours à Paris, le président américain a ajouté que les Etats-Unis allaient aider la France à traduire les terroristes en justice, tout en notant qu'il était encore trop tôt pour savoir qui avait fomenté ces attaques, destinées à terroriser des civils innocents.

"Il semble qu'il y ait toujours des activités et des dangers en cours alors que nous discutons. Et jusqu'à ce que nous ayons la confirmation des autorités françaises que la situation est sous contrôle et que nous ayons de plus amples informations je ne veux pas spéculer", a ajouté M. Obama.

Plusieurs attaques à Paris et dans le secteur du Stade de France au nord de la ville ont fait vendredi soir au moins 39 morts, et une prise d'otages était en cours dans la salle de spectacle du Bataclan dans le centre de la capitale, dix mois après les attentats de janvier.

La chancelière allemande Angela Merkel s'est également dite "profondément choquée" par les attaques "à l'évidence terroristes".

"Je suis profondément choquée par les nouvelles et les images qui nous parviennent de Paris. En ces heures, mes pensées vont aux victimes de ces attaques à l'évidence terroristes, à leurs proches et à tous les habitants de Paris", a déclaré la dirigeante.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'est aussi exprimé, affirmant être "profondément choqué" à la suite des attaques vendredi soir à Paris et aux abords du stade de France tout en exprimant la "solidarité" de l'UE.

"Je suis profondément choqué par les événements à Paris. Nous exprimons notre pleine solidarité avec le peuple de France", a écrit M. Juncker dans un tweet, alors que le dernier bilan fait état d'au moins 39 morts.

Le Premier ministre belge Charles Michel a offert ses "condoléances" et a assuré que "la Belgique est aux côtés de la France", sur son compte Twitter.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a dénoncé vendredi des "attaques terroristes méprisables" et affirmé se tenir au côté du gouvernement et du peuple français.

M. Ban, cité par son porte-parole, a exigé la libération immédiate des nombreuses personnes qui étaient apparemment retenues en otages au théâtre du Bataclan.

Suivez l'évolution de la situation en direct

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.