LES BLOGS
01/07/2013 06h:38 CET | Actualisé 31/08/2013 06h:12 CET

"Nulle contrainte en matière de religion" (II, 256)

Certains membres influents de ce gouvernement provisoire se sont arrogé le droit de nous imposer de jeûner contre notre gré, ordonnant, de ce fait la fermeture des cafés pendant ramadan.

J'ai l'impression que nos libertés individuelles sont de plus en plus menacées et que l'État s'immisce de plus en plus souvent dans nos croyances, nos convictions, et même nos pratiques. Certains membres influents de ce gouvernement provisoire se sont, en effet, arrogé le droit de nous imposer de jeûner contre notre gré, ordonnant, de ce fait la fermeture des cafés pendant ramadan. Tandis que d'autres préconisent l'installation de caméras invisibles dans les lieux publics pour surveiller les citoyens, afin de surprendre ceux qui n'observent pas le jeun, pour les sanctionner, en cas de besoin.

Ne savent-ils pas que, si Dieu nous a pourvus, nous humains, de la Raison et du libre arbitre, c'est pour que nous puissions choisir la voie que nous jugeons, nous-mêmes, sans intervention extérieure, ni même divine, la meilleure? Je ne comprends pas pourquoi ils se sont octroyé le droit de s'ériger en juges suprêmes pour essayer de convertir ceux qu'ils considèrent comme des mécréants, pour condamner ceux qui ne partagent pas leurs croyances, pour contraindre tout un chacun à l'observance des rites cultuels des musulmans. Dieu a dénié ce droit à son Prophète, tandis que ces illuminés prétendent protéger l'Islam et perpétuer sa lettre! Admirez la mansuétude et la grandeur du Tout Puissant dans ces paroles grâce auxquelles Il reconnaît et confirme le libre arbitre et la liberté individuelle de sa créature qu'il a distinguée de ses autres créatures par la Raison: "Prophète, tu ne dirigeras point vers Dieu qui tu aimerais sauver. Dieu dirigera qui il veut", Le Récit, 56; « Dit: La vérité est là qui émane de votre Seigneur. Y croira qui voudra et la reniera qui voudra" La Caverne, 29; "Si Dieu l'avait voulu, l'univers tout entier embrasserait la vraie foi. Voudrais-tu contraindre les hommes à se convertir?" Jonas, 99. Question oratoire qui confirme, si besoin est, que l'Islam renie et récuse toute contrainte en matière de religion. D'ailleurs, le verset 256, de la Sourate La Vache ne dit-il pas "Nulle contrainte en matière de religion"? Sont-ils conscients qu'ils éloignent les hommes de la religion en leur dictant et imposant leurs diktats? Savent-ils que la religion pratiquée sous la contrainte perd son essence parce que la foi, justement, procède du libre arbitre? Le verset 15 du Voyage nocturne ne dit-il pas : "Quiconque suit le droit sentier le suit pour son bien; quiconque en dévie le fait à son détriment. Nul n'aura à assumer la faute d'autrui..." Pourquoi veulent-ils donc assumer le péché (si péché, il y a) de ceux qui ont décidé de leur propre gré de s'abstenir d'observer le jeun?

D'ailleurs, voilà exactement ce que dit le Coran: «Le jeûne vous est prescrit, comme il le fut à ceux qui vous ont précédés, afin que vous puissiez ainsi manifester votre piété (183). Un nombre déterminé de jours y sera consacré. Celui d'entre vous qui se trouve malade ou en voyage, en sera quitte pour jeûner plus tard, un nombre égal de jours. Pour ceux qui peuvent jeûner, mais n'en rompent pas moins leur jeûne, incombera, en expiation, la nourriture d'un pauvre; quiconque, de son plein gré, en nourrira davantage, le fera pour son plus grand bien. Mais de pratiquer le jeûne est préférable pour vous, si vous en êtes convaincu» (184) La Vache (traduction Sadok Mazigh.) Les termes du Coran sont clairs, et aucune interprétation n'est envisageable! Ceux qui veulent instrumentaliser la religion et prétendre qu'ils détiennent les clés de son interprétation, pour imposer leurs ukases aux musulmans, ont oublié une chose importante: Nous ne sommes plus analphabètes pour gober leurs mensonges, nous sommes en mesure de puiser dans les mêmes sources qu'eux, et nous faire notre propre idée sur ce qu'il convient ou non de faire. Nombre de lois divines ont été manipulées par les hommes de religion, ont été déformées, pour servir leurs intérêts, et l'intérêt de ceux qui détiennent le pouvoir et pour avoir la main haute sur le Texte religieux. C'est pourquoi, dans la plupart des pays dirigés par des obscurantistes, les femmes, par exemple, sont maintenues dans leur ignorance, pour qu'elles ne connaissent pas leurs droits octroyés par le Coran, depuis plus de 1400 ans!

En définitive, n'est-ce pas s'attribuer des caractéristiques divines que de s'octroyer le droit de juger et de condamner les croyants? N'est-ce pas chercher à égaler le Seigneur en s'arrogeant cet apanage divin?