MAROC
18/06/2015 10h:06 CET | Actualisé 18/06/2015 12h:18 CET

La Nuit blanche du cinéma s'intéresse à la question de l'immigration

La Nuit blanche du cinéma se penche sur la question de l'immigration

CINEMA - Pour la quatrième année consécutive, l’Association des rencontres méditerranéennes du cinéma et des droits de l’Homme (ARMCDH) transforme l’esplanade le la Bibliothèque nationale du Maroc à Rabat en salle de cinéma à ciel ouvert.

Le 26 juin, six films (longs métrages, films d’animation et documentaires) seront projetés successivement entre le coucher du soleil et l’aube.

Cette année, le thème de la Nuit blanche du cinéma et des droits de l’Homme est la migration. Un choix justifié par "l’actualité qu’a connu le monde et le bassin méditerranéen en particulier dernièrement", nous révèle Faty Badi, présidente de l’ARMCDH.

Les crises au Moyen-Orient depuis l’instauration de l’organisation Etat islamique ainsi que les courants djihadistes qui prennent de plus en plus d’ampleur en Afrique subsaharienne, ont en effet provoqué des mouvements migratoires importants. "Cela pose plusieurs questions, comme la régularisation des sans-papiers, la situation des réfugiés ainsi que la position des migrants face aux Etats", note l’organisatrice de l’évènement.

C’est aussi la première fois que la Nuit blanche du cinéma a lieu pendant le ramadan: "C’est une bonne chose, l’ambiance est plus propice à veiller. Les gens sont plus aptes à sortir tard le soir".

Galerie photo Les films programmés à la Nuit Blanche du Cinéma Voyez les images
Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.