TUNISIE
15/03/2019 08h:24 CET

Nouvelle-Zélande: Plusieurs morts après une attaque terroriste contre deux mosquées

Un extrémiste de droite a ouvert le feu contre deux mosquées faisant au moins 40 morts.

Phil Walter via Getty Images
Photo d'illustration de la Mosquée d'Auckland.

Deux mosquées de la ville de Christchurch en Nouvelle-Zélande ont été attaquées, durant la prière du vendredi, faisant près de 40 morts selon le premier ministre néo-zélandais.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la police a procédé à l’arrestation de quatre personnes, dont 3 hommes et un femme, en lien avec cette fusillade, sans pour autant préciser si le ou les tireurs en faisait partie. Ces quatre personnes transportaient des engins explosifs dans leurs véhicules a affirmé le commissaire de police Mike Bush.

La police a par ailleurs appelé les musulmans à éviter de se rendre à la prière dans toutes les mosquées du pays.

Un terroriste australien d’extrême droite, auteur de l’attentat

L’auteur de l’attentat contre deux mosquées a été l’oeuvre de Brenton Tarrant selon les médias néo-zélandais, même si à ce stade de l’enquête, les enquêteurs ne savent pas s’il a agi seul.

Cet australien âgé de 28 ans a par ailleurs revendiqué sur les réseaux sociaux ces attaques, diffusant des vidéos en direct des fusillades où l’on voit l’assaillant ouvrir le feu avec une arme automatique contre plusieurs fidèles. On le voit également prendre la fuite en voiture et tirer sur une passante dans la rue.

L’auteur de cette attaque terroriste avait également publié, avant l’attaque, sur Twitter, des photos de son arsenal.

Selon plusieurs médias, avant la fermeture de ses comptes sur les réseaux sociaux Brenton Tarrant diffusait des publications ayant un lien avec l’idéologie d’extrême droite. Il avait également publié un manifeste du “grand remplacement”, théorie d’extrême droite, complotiste et islamophobe.

Selon Scott Morisson, premier ministre australien, l’auteur des fusillades contre les deux mosquée est un “terroriste extrémiste de droite, violent”.