MAROC
14/06/2019 09h:50 CET

Nouvelle-Zélande: L’auteur du massacre de Christchurch plaide non coupable

L’homme âgé de 28 ans est inculpé pour 51 chefs d’accusation de meurtre.

ASSOCIATED PRESS
Dans cette photo d'archives du 16 mars 2019, Brenton Tarrant, l'homme accusé d'avoir tiré sur la mosquée de Christchurch, apparaît devant le tribunal de district de Christchurch, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

TERRORISME - L’extrémiste australien Brenton Tarrant, accusé d’avoir perpétré le massacre des mosquées de Christchurch (Nouvelle-Zélande) en mars dernier, a plaidé non coupable, annonce son avocat ce 14 juin.

“Mon client plaide non coupable de tous les chefs d’accusation”, a déclaré l’avocat du suprémaciste blanc, Shane Tait, dans une transmission audiovisuelle depuis la prison de haute sécurité d’Auckland diffusée au tribunal de Christchurch.

Au cours de l’audience de vendredi, le juge a été informé que des expertises psychiatriques effectuées pendant sa détention avaient établi que l’accusé est mentalement apte à être jugé, selon un communiqué diffusé par le juge Cameron Mander peu après l’audience.

Le 15 mars dernier, Tarrant avait tué 50 fidèles dans deux mosquées de la grande ville de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, et diffusé en direct les images du carnage sur Facebook. L’homme âgé de 28 ans est inculpé pour 51 chefs d’accusation de meurtre, de 40 chefs d’accusation de tentative de meurtre et d’un chef d’accusation d’acte terroriste. Son procès débutera le 4 mai 2020.

A la suite du massacre de Christchurch, le gouvernement néo-zélandais a durci la législation locale sur les armes et apporté son soutien aux efforts internationaux visant à amener les géants des réseaux sociaux à faire davantage pour combattre l’extrémisme en ligne.